Les sources d'inspiration des poètes

Pages: 7 (1675 mots) Publié le: 25 janvier 2011
Le mot poésie vient du grec «poiein» qui signifie «créer». Mais, selon les poètes de l'Antiquité comme Platon, cette création n'était que le résultat d'un don que les dieux réservaient à quelques élus. Cette théorie persiste pendant longtemps mais à la fin du XIX e siècle, Rimbaud affirme que l'inspiraration ne lui vient pa d'en haut, mais de l'inconscient de son être. Pour lui, la capacité decréation relève d'un véritable «travail» d'exploration, voire d'expérimentation sur lui-meme. L'oeuvre naît donc des sentiments intérieurs du poète. Baudelaire, Verlaine, Hugo, Apollinaire : l'expression de la souffrance intérieure a souvent eut recours à la poésie. Ainsi on peut se demander si la souffrance est necessaire au poète pour écrire ses poésies. Notre enquête s'attachera à montrerd'abord que la souffrance contribue à l'inspiration du poète. Ensuite, il nous faudra prendre en compte l'existense d'autres sentiments et y voir que la souffrance n'est pas seule source d'inspiration.

La poésie est pour le poète une manière de traduire son mal-être. Il se sent mal intérieurement à cause de sa situation, d'un complexe ou autres, et veut se libérer par les mots, les sons, lesrythmes pour permettre au lecteur d'avoir un apperçu sur son état d'esprit et obtenir même de la compassion. Pour écrire, le poète doit être plus sensible que les autres. Il ressent les sentiments d'une manière plus intense. Il est donc facile pour lui de les mettre en mots et cela peut devenir même une necessité. C'est le cas de Baudelaire qui est connu pour mettre en poème son mal-être et ses montéesd'angoisse. Ainsi dans «La Cloche Félée» des «Fleurs du Mal», il met en évidence son découragement, sa frustration face à une mission qu'il ne peut mener à bien et traduit sa déprime en assimilant l'état de la cloche à son esprit : « Moi, mon âme est fêlée». Cette cloche lui offre un moyen d'exprimer son mal-être, qui vient ici du fait qu'il se considère comme un lâche. Aussi dans Le Pin desLandes, en personnifiant le pin, Gautier le compare au poète et veut ainsi montrer que la souffrance est nécesssaire au poète à l'accomplissement de son oeuvre. On le voit dans le dernier quatrain : « Le poète est ainsi dans les landes du monde/Lorsqu'il est sans blessures, il garde son trésor./Il faut qu'il ait au coeur une entaille profonde/Pour épancher ses vers, divines l'armes d'or!».L'expression «il faut» corrobore cette idée d'une souffrance nécessaire.Gautier veut ainsi dire que tout comme l'arbre pour qu'il «verse son baume», il lui faut pour «épancher ses vers», «une entaille profonde». Dans l'Albatros, de Baudelaire, l'auteur évoque sa situation parmi les gens. Ce qui traduit son mal-être est ici un champs lexical du ridicule : «maladroits, honteux, piteusement, gauche, veule,comique laid, boitant, infirme qui qualifie les poètes en général aux yeux des gens.

Certains auteurs voient aussi dans la poésie un moyen de se libérer d'un sentiment douloureux. La séparation, la mort, la mélancolie du souvenir sont des thèmes fréquents de l'écriture poétique car ils conduisent à la tristesse et au desespoir. Ce sentiment devient trop lourd à porter pour le poète: ils setournent donc vers la poésie en pensant qu'écrire sa douleur la lui fera oublier.. Par exemple Verlaine dans «il pleure dans mon coeur» exprime sa mélancolie : «il pleure dans mon coeur comme il pleut sur une ville» et montre l'intensité de sa tristesse mais c'est à la fois pour lui un moyen de se soulager, comme si il était bercé par la pluie. Son poème devient semblable à une mélodie qui à le pouvoirde transformer sa douleur en douceur. Dans «demain dès l'aube», Hugo parle à Léopoldine, sa fille, morte dans un accident de canot. Ici la douleur du poète est traduite par l'illusion qu'il se donne en essayant de redonner vie à un être absent «je partirai(...) je sais que tu m'attends». L'auteur la fait revivre par la mots car le deuil est trop lourd à porter. La poésie est donc pour lui un...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La Fontaine : sources d'inspiration
  • L'amazonie, source d'inspiration littéraire.
  • L'eau, une source d'inspiration
  • laideur source d'inspiration
  • Le voyage, source d'inspiration du poète
  • En quoi la ville est-elle source d'inspiration?
  • Les sources d'inspiration de lorenzaccio et les enjeux de la réécriture
  • Les sources d’inspiration lointaines des déclarations révolutionnaires

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !