liberté économique

1248 mots 5 pages
Avec l’arrivée de la mondialisation, les systèmes économiques de tous les pays se transforment. Maintenant, il n’y a plus rien qui empêche une personne d’acheter un produit ailleurs afin de l’obtenir à meilleur prix. De plus, rien n’empêche une entreprise d’exporter sa production outre-mer pour diminuer ses coûts de production. Bref, les frontières tombent et une majorité d’individus sont en mesure de tirer leur épingle du jeu. Par contre, ce ne sont pas tous les pays qui veulent suivre cette nouvelle tendance, certains gouvernements essayent de préserver un équilibre parmi les consommateurs pour que tous puissent bénéficier d’un niveau de vie décent. Quelle vision économique doit-on privilégier? Le gouvernement du Québec a, pour sa part, décidé d’adopter une approche qui tend plus vers l’égalité sociale. Le problème majeur de notre système économique est justement là. Avec une telle administration, le gouvernement met tout simplement un frein à l’expansion économique de la province. Un contribuable ne peut pas s’enrichir, car s’il décide de travailler plus, il devra payer plus d’impôt. Donc, il n’y a aucun avantage à vouloir en faire plus et désirer sortir des sentiers battus. Il est primordial d’enlever les obstacles qui mènent à la liberté économie.

En suivant cet ordre d’idée, la liberté économique constitue une justice à elle seule. Elle possède déjà des règles établies. Ces règles correspondent aux mêmes que nous retrouvons dans toute économie de marché. Bref, la loi de l’offre et de la demande règneraient. Ce qui semble tout à fait juste étant donné que les prix sont fixés selon un consentement mutuel entre l’acheteur et le vendeur. Tous deux sont libres de décider ce qu’ils veulent acheter ou vendre. Avec ce type de justice, les gens sont libres de leur choix et c’est cela qui qualifie la justice. Si l’on retire la notion de choix, nous devenons restreints, et donc, par le fait même, nous perdons notre liberté, ce qui devient injuste. Selon moi, la

en relation

  • Libertes economiques
    621 mots | 3 pages
  • Liberté économique et crise financière
    2373 mots | 10 pages
  • Liberté d'entreprendre et encadrement public des activités économiques
    1669 mots | 7 pages
  • Un nouveau modèle économique et social : développement, justice et liberté
    7240 mots | 29 pages
  • Chapitre 2 : le cadre juridique de l’activité de l’entreprise
    1063 mots | 5 pages
  • Culture
    2872 mots | 12 pages
  • Droit terminale
    563 mots | 3 pages
  • Ds monnaie
    627 mots | 3 pages
  • Note de synthèse
    596 mots | 3 pages
  • Droit Public Conomique
    2006 mots | 9 pages