Liberté égalité fraternité

Pages: 7 (1523 mots) Publié le: 10 mai 2011
Liberté, égalité, fraternité

V(M(, ma S(et mes FF( en vos grades et qualités, je vous présente aujourd’hui ma seconde planche, avant l’interrogation, dans notre prochaine tenue, pour une éventuelle augmentation de salaire. Tout comme la première fois, je mesure l’importance de cette étape dans mon parcours d’apprenti.
« Liberté, égalité, fraternité » : Si le contenu de cette planchetrottait dans ma tête depuis plusieurs mois, le passage à l’écrit fût difficile. J’ai dû, à plusieurs reprises, tailler une nouvelle pierre tant mes coups de maillet d’apprenti étaient maladroits. Pourtant, ma S(, mes FF(, rappelez-vous, dans mon courrier de motivation, j’avais évoqué notre devise comme étant porteuse des valeurs qui ont conduit mes engagements associatifs ou professionnels et jevoulais donc travailler sur ce sujet.
J’aurai pu commencer mon propos par l’article premier de notre constitution, lu au début de chaque tenue par notre frère orateur, donnant une définition assez précise de la franc maçonnerie et se terminant par :
Elle (La Franc maçonnerie) attache une importance fondamentale à la laïcité. Elle a pour devise : Liberté, Égalité, Fraternité.
J’avais, également, lapossibilité d’aborder ce sujet par la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, inspirée par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de nos révolutionnaires de 1789, en citant l’article premier :
Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit defraternité.
J’ai finalement choisi de disserter sur nous. Comment cette devise, où chaque mot à son importance à la place où il est, s’illustre ou pas dans notre loge, pour caractériser un sens symbolique ou une règle de vie et de conduite ? J’ai également choisi d’être accompagné par Pierre DAC.

La liberté

Je vais débuter par notre liberté. « La liberté ne peut être que le point de départ detout ce qui doit arriver» disait Pierre DAC.
J’étais libre de venir ou de ne pas venir. Vous étiez libres de m’accueillir ou de ne pas m’accueillir. Nous avons agi selon notre volonté sans être entravé par le pouvoir d’autrui. Nous nous sommes déterminés par nous-même sur un choix engageant notre avenir commun. Il n’y avait ni soumission, ni servitude, ni contrainte.
Alors que j’étais enchainé, aumoment de mon initiation, j’ai même déclaré, sur interpellation de notre V(M(, que j’étais libre, oubliant ce symbole de la chaine qui réduisait mes mouvements mais pas ma liberté de pensée.
La philosophie des lumières pose comme contrainte fondamentale que « La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres », ou reformulé positivement, « La liberté des uns commence là où elleconfirme celle des autres ». La liberté peut donc constituer un attribut de l'être humain, de sa volonté, et être la condition de droits naturels ou positifs, mais aussi de devoirs puisque l’individu doit être attentif à liberté des autres.
Ce n’est pas par goût que je porte un tablier ou des gants. Ce n’est pas par goût que je respecte les traditions de ce temple. C’est par devoir et je ressensparfois une aliénation de ma liberté fondamentale sans toutefois faire regretter ma présence ici.
L’égalité

« La justice sociale signifie qu'on se refuse à soi-même beaucoup de choses, afin que les autres y renoncent à leur tour ou, ce qui revient au même, ne puissent pas les réclamer. C'est cette revendication d'égalité qui constitue la racine de la conscience sociale et du sentiment du devoir ».Ce n’est pas de Pierre DAC. L’on pourrait s’y méprendre sauf sur la fin de la citation qui manque d’humour. C’est de Sigmund Freud et cela résume parfaitement ma pensée. L’aliénation d’une partie de notre liberté n’a de sens que si nous sommes égaux devant le devoir.
L'égalité s’illustre ici notamment quand la parole circule. Chacun peut intervenir après avoir demandé la parole en frappant dans...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Liberté, égalité, fraternité
  • Liberté, égalité, fraternité ?
  • Liberté fraternité égalité
  • Liberté, égalité, fraternité
  • Liberté, égalité, fraternité
  • Liberté, égalité fraternité
  • Liberté, egalité, fraternité
  • Bergson, liberté, egalité, fraternité

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !