Lieu de mémoire : plateau des glières

Pages: 7 (1503 mots) Publié le: 11 avril 2012
La plateau des Glières,
« Vivre libre ou mourir »

Le Plateau des Glières est connu pour avoir été un haut lieu de résistance ainsi qu'une zone de parachutage de matériels pour l'armée secrète et les maquis du 31 janvier jusqu'au 26 mars 1944. Dès le début février 1944, le plateau des Glières sert de base d'opérations en vue de harceler les ennemis. Il sert aussi à montrer que la Résistanceest capable de grandes actions.

Ce mouvement de résistance est mis en place lorsque l'Allemagne a court de main d'œuvre pour remplacer les travailleurs allemands, qui sont mobilisés dans les usines, demande au gouvernement de Vichy d'instaurer le S.T.O ( Service de travail obligatoire ) en Allemagne. Résultat, le 21 février 1943, trois classes d'âge sont requises. En Haute-Savoie et partoutdans la France, ce service sonne comme une mauvaise nouvelle. Dès mars, grand nombre de savoyards refusent de partir et se cachent dans les montagnes. Ils sont rejoins plus tard par de jeunes gens de toute la France pensant être en sécurité. Regroupés par le M.U.R ( mouvements unis de résistance ) et le front national d'obédience communiste, ils reçoivent une formation militaire. Malgré cela,qu'une minorité acceptent de se battre.
Cependant durant l'été 1943, le nombre de maquis se multiplient par trois malgré le manque de soutien de la France-Libre, le manque de moyen et la répression. Des officiers de l'ex-armée de l'armistice, qui a été désarmée et dissoute par le gouvernement de Vichy, se proposent pour encadrer les maquis, des écoles de cadres sont crées au sein de l'Armée secrètedans le massif préalpin des Bornes prés du plateau des Glières. L'armée commençant à prendre de l'importance et un besoin d'arme, en vue de harceler l'ennemi, est ressenti. Malheureusement, la plupart des dépôts clandestins de Valette d'Osia ont été découverts par les Allemands. Une mission est envoyée de Londres pour permettre au maquis de se fournir en armes. Cette mission est menée par lelieutenant anglais Heslop et l'officier français Rosenthal. Ils examinent dés lors 6 terrains, et parmi ces terrains, ils choisissent le plateau des Glières. Ce vaste alpage est choisis grâce à son altitude (1400 mètres) au cœur du massif des Bornes, il est aussi tout à fait indiqué pour recevoir des parachutages de matériels. Le plateau des Glières est aussi un lieu relativement isolé, on ne pouvait yavoir accès qu'à pied car la route n'existait pas encore. De plus, il est facilement visible grâce à son alignement avec le lac d'Annecy.

Fin janvier 1944; le commandement des maquis est confiés au lieutenant Tom Morel, sa mission ne consiste pas à créer un camp de retrancher aux Glières mais à réceptionner les parachutages qu'on promit les anglais avec une centaines d'hommes. Cependant le 6février, Tom Morel doit partir dans l'Ain où ses maquis sont aux prises des Allemands, il demande alors au capitaine Clair de le remplacer comme officier de liaison avec Londres. Le capitaine français Rosenthal dit Cantinier, convainc les autres responsables de rassembler le plus possible de maquis afin d'établir une base d'attaque contre l'Allemagne et de donner à Londres la preuve que larésistance des Glières ne s'exprimait pas que en paroles, mais qu'elle était capable de grande action. C'est une terrible décision pour les maquis mais elle est en réalité la seule qui puisse faire admettre aux Alliés que la Résistance intérieur est capable de combattre.
Le 31 janvier 1944, L'intendant de police Lelong tient en maintien la Haute-Savoie, tout individu porteur d'une arme encourt à lapeine de mort. Les forces de Vichy pourchassent la majorité des maquisards qui, se retrouvant difficilement ravitaillés, montent au plateau pour constituer la base d'opérations prévue. Début février, ils sont rejoints par une cinquantaine de réfugiés républicains espagnols, anciens soldats aguerris, travaillant comme bûcherons dans la région. Puis fin février, début mars, ils sont rejoints par deux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'arc de triomphe, lieu de mémoire ou de mémoires?
  • La campagne française: un lieu de memoire?
  • L’histoire des mineurs de charbon au xix° siècle, lieu de mémoire pour tous les français.
  • Exposé : le code civil est-il le lieu de 2 mémoires, l’une de tradition, l’autre de fondation ?
  • Lieu
  • L’écriture de plateau
  • le plateau de l adamaoua
  • Plateau de l'adamaoua

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !