Mémoire DNSEP Illustration : le Moyen Âge dans l'album jeunesse

Pages: 76 (18987 mots) Publié le: 2 septembre 2015
L’

Dans la fiction dessinée
à destination de la jeunesse

Mathilde
Millot

L’imaginaire médiéval
dans la fiction dessinée
contemporaine
à destination de la jeunesse

L’imaginaire médiéval
dans la fiction dessinée
contemporaine
à destination de la
Jeunesse
Mathilde Millot

Sous la direction de Gaëtan Dorémus
Haute École des Arts du Rhin
Strasbourg, 2014

Mathilde Millot, tous droitsréservés

Un grand merci à
Gaëtan Dorémus, Olivier Deloignon, Marianne Gayko-Roth, Salomé Risler, Finzo,
Cécile Boulaire ,
Vincent Aubry, Marianne Aubry, Florian Duchesne, Isabelle Azemar, Hannah Lafargue
Pour leur aide et leurs précieux conseils !

Introduction

Q

ui n’a jamais lu, ⅴu, entendu d’histoire se déroulant au Moyen Âge ? Ce
Moyen Âge dont les limites varient selon les historiens : siGeorge Duby
le situe, comme la plupart des historiens médiévistes français, entre le ve et
le xve  siècle, d’autres tels que Xavier Barral dans son Art médiéval le feront
débuter dès le iiie siècle, ou se terminer au début du xvie siècle…
Cette imprécision en fait donc, dans l’imaginaire commun, non pas une époque,
mais une matière, un fond, un matériau abstrait, indéfini, presque irréel. Cadre
defiction privilégié, ce Moyen Âge-matériau suscite un engouement certain
(j’en veux pour preuve le nombre de livres pour la jeunesse dont le titre contient
les mots « prince », « princesse », « chevalier », « dragon »…(1)) ; à quoi doit-on
la pérennité de son succès ?

Pierre-Henri Révoil
François ier nommant son petit-fils
François ii chevalier (détail)
1824, huile sur toile
140x180 cm

Franz PforrL’Entrée de Rodolph de Habsbourg à Bâle
en 1273 (détail)
1810, huile sur toile
90,5 cmx118,9 cm
exemple d’une peinture préraphaélite

Il nous faut remonter au xviiie siècle pour y voir la naissance de divers
courants picturaux, littéraires et architecturaux dans les pays d’Europe (plus
particulièrement en France, en Angleterre et en Allemagne).
Ainsi au sortir de la Révolution française, un musée desmonuments nationaux
est fondé pour exposer des oeuvres médiévales confisquées à l’Eglise en 1791 :
Alexandre Lenoir(2) l’aménage de façon à créer une atmosphère particulière,
adaptée au goût de l’époque, où l’image de la mort et de la nostalgie prédomine.
Les artistes issus de l’atelier de David voient dans ces portraits de Princes, ces
tombeaux et ces légendes une nouvelle inspiration dont ilsuseront pour créer
le mouvement français des Troubadours : une peinture historique, détaillée et
documentée à l’extrême (François ier nommant son petit-fils François ii chevalier),
se concentrant sur des épisodes tragiques, pathétiques de l’Histoire (Valentine
de Milan pleurant la mort de son époux Louis d’Orléans, assassiné en 1407 par Jean
Sans Peur).
Les titres très riches explicitent lasituation et laissent à l’artiste la possibilité de
se concentrer sur les émotions des protagonistes. Cet intérêt pour une Histoire
idéalisée de la nation est tout à fait encouragé par l’empereur Napoléon (et
surtout par son épouse Joséphine, collectionneuse d’art Troubadour).
En Angleterre, au milieu du xixe siècle, naît le mouvement pictural des
préraphaélites ; ainsi, il s’agit de s’opposer àl’académisme victorien en proposant
un retour à l’art « primitif », considéré comme l’idéal, c’est-à-dire l’art italien
médiéval jusqu’aux premières peintures de Raphaël. Les thèmes religieux et
les scènes de genre sont particulièrement appréciés ; ainsi, William Morris en
sera le plus fervent admirateur et défenseur lorsqu’une polémique éclatera sur
le caractère blasphématoire de certaines toiles.
Certainséléments symptomatiques de l’époque romantique apparaissent
alors, dont le mouvement français des Troubadours est un précurseur : une
composition orthogonale héritée du néo-classicisme, une vivacité des couleurs
rappelant l’enluminure médiévale, un symbolisme à portée moralisatrice et
un sens du détail extrêmement poussé.

12

Fleury François Richard
Valentine de Milan pleurant la mort...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le moyen age
  • Le moyen age
  • Moyen Age
  • Le moyen age
  • Moyen age
  • Moyen âge
  • Le moyen age
  • Moyen âge

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !