Métier d'élève et sens du travail scolaire

Pages: 12 (2875 mots) Publié le: 3 février 2011
Métier d’élève et sens du travail scolaire

Philippe Perrenoud (5ème édition publié en 2000)

L’AUTEUR:

Philippe Perrenoud est docteur en sociologie et anthropologie. Il est professeur à l’Université de Genève, dans le champ du curriculum, des pratiques pédagogiques et des institutions de formation. Il co-anime le Laboratoire de recherche sur l’innovation, en formation et en éducation(LIFE) Ses travaux sur la fabrication des inégalités et de l’échec scolaire, l’ont conduit à s’intéresser au travail quotidien des maîtres et des élèves, au fonctionnement des établissements, aux transformations du métier d’enseignant, à la formation des maîtres.

L’INTRODUCTION

Perrenoud se pose la question de savoir si on peut parler d’ « un métier de d’élève » ? Cette question parmi leschercheurs en éducation n’est pas tranchée et ceux-ci préfère parler d’un « apprenant ». Toutefois, « parler d’un métier d’élève est donc acceptable d’un point de vue sémantique » car la définition donné par le Petit Robert au mot métier correspond tout à fait : « tout genre de travail déterminé reconnu ou toléré par la société, et dont on peut tirer des moyens d’existence ». Pour l’auteur c’est «un drôle de métier » non pas parce qu’il n’est pas rétribué mais parce qu’il « n’est pas librement choisi », « dépend d’un tiers », « s’exerce en permanence sous le contrôle et le regard d’un tiers ». Ce métier est parfois faussé car les élèves vont « travailler pour sauver les apparences » c'est-à-dire adopter des stratégies pour réussir (tricher, copier…) ou ne travailler que pour la note enperdant « le sens du travail scolaire ». Pourtant élément essentiel à l’acquisition des apprentissages L‘ensemble des chapitre correspondent à des textes réunis entre 1981 et 1993, repris dans un ordre chronologique. Ils balayent la notion de métier d’élève et celle du sens du travail scolaire.

1. Vivre et apprendre à vivre à l’école

Beaucoup d’adultes voient en l’école un lieu de préparationà l’avenir mais l’école est aussi un lieu de vie car « à l’école, on vit et on agit, on est dans la vie active » et de plus « c’est en vivant et en agissant dans l’école qu’on se prépare à vivre et à agir hors de l’école, indépendamment des programmes et des objectifs pédagogiques explicites : c’est le curriculum caché » A l’école, on retrouve toutes les composantes de la vie relationnelles desadultes, par exemple l’affectif est énormément investie par les élèves lors des temps hors classe. Par conséquent, l’école est un lieu de vie sociale encore plus riche et complexe que les milieux professionnels. L’école est structurée comme une organisation dans laquelle l’adulte en devenir sera amené à s’insérer (amis, travail, association...) En effet, vivre à l’école c’est aussi apprendre à vivredans des milieux comparables et savoir s’adapter, « l’ensemble des conditions qui engendrent ces apprentissages constituent ce qu’on appelle parfois le curriculum caché ». Refuser de considérer l’école comme un lieu de vie amène à des paradoxes étonnants. Il ne faut pas réduire les élèves à un seul rôle d’apprenant car c’est nier l’affectivité, les différences, l’épanouissement personnel et lebonheur. Pour éviter un tel écueil, il faut concevoir « un fonctionnement plus coopératif, plus ouvert, où sont explicités les besoins personnels […] pour tenir compte les personnes. »

2. Curriculum réel et travail scolaire

Le curriculum formel correspond aux objectifs généraux mentionnés dans les lois tant dis que le curriculum réel renvoie à ce qui est enseigné et étudié en classe. Mais ilexiste au moment de l’évaluation, un décalage entre ce qui est enseigné aux élèves et les connaissances évaluées. Ainsi chaque enseignant interprète à sa façon le curriculum formel et s’en éloigne plus ou moins (temps consacré à une notion, manière d’aborder un thème…). Cette diversité des pratiques induit donc une diversité des attentes et jugements d’excellence. Ainsi, la psychologie de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Fiches de lecture : Métier d'élève et sens du travail scolaire (Perrenoud) + Le choix d’éduquer (Meirieu)
  • Sens du metier et sens des devoirs
  • Métier d'élève de philippe perrenoud
  • Le sens du travail
  • Travail scolaire.
  • Le sens du travail
  • le sens de la vie scolaire
  • l'impacte des relations parents d'élèves et enseignants sur le rendement scolaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !