Max weber et le capitalisme

Pages: 6 (1457 mots) Publié le: 1 février 2011
Max Weber
Emergence d’un nouvel éthos qui va accompagner l’essor du capitalisme, essor a relié avec la RI

L'Ethique protestante et l'esprit du capitalisme (1905) 

Weber relie l’éthique protestante à l’esprit du capitalisme.

ATTENTION : Il ne dit pas que protestantisme R.I, il ne s’agit que du lien complexe d’affinité entre l’éthique protestante + esprit du capitalisme.

Chez Weber,l’homo est un quelque chose de complexe, il n’est pas mue par la recherche au sens strict de son intérêt. Il ne croit pas que les actions même qualifiées d'économiques soient réductibles au comportement d'un homo economicus ; par exemple il a pu écrire : " Je ne saurais accepter l'ensevelissement de tout ce qui est finalement capable d'agir sur l'âme humaine sous des concepts flasques comme celuide " productivité "

Problématique de Weber: « De quelle façon certaines croyances religieuses déterminent-elles l'apparition d'une mentalité économique, autrement dit, l'ethos d'une forme d'économie? »

Une nouvelle idée du travail

Weber est conduit à postuler l'existence d'une influence des « particularités mentales que conditionne l'atmosphère religieuse [...] sur le choix desoccupations et, par là même, la carrière professionnelle », influence qui se traduit en l’occurrence par « une disposition toute spéciale pour le rationalisme économique ».

Hubert Brochier : « Plus précisément, il s'agit de comprendre comment les « premiers novateurs » tels que les imaginera Weber vont s'arracher à la routine de la tradition et créer un nouveau type d'homme incarnant l'idée nouvelle dutravail professionnel comme devoir et comme vocation »
L’esprit des premiers capitalistes diffère sans doute beaucoup de celui des capitalistes d’aujourd’hui

Travail comme vocation signifie qu’on choisit un certain type de travail, car on répond à un appel de Dieu (vocare = appeler), le travail est sacralisé ≠ profane avant.
La réussite dans le métier est le signe de cette vocation.Cette valeur nouvelle qui caractérise l’éthique protestante et qui a un rapport d’affinité avec l’esprit du capitalisme d’origine.

Pendant longtemps, si un aristocrate travaillait, cela pouvait l’exclure de son ordre (3 ordres de Dumesnil) :Activité de travail productif = une activité méprisée, dévalorisée. Les actions liées au clergé et à la noblesse sont prestigieuses un noble surpris en trainde travailler pour gagner de l’argent était dérogé à son ordre exclu de l’ordre de la noblesse. Ces ordres ne furent plus appliqués à partir du 16ème.Origine du mot travail = instrument de torture (tripallium, trépied) Ce qui était le plus profane va devenir le plus sacré = changement total = renversement total = révolution |

Weber analyse donc le rôle du puritanisme, et surtout le calvinisme:Travail comme vocation = beruf + ascétisme intramondain

L’ascétisme intramondain:
Ascétisme = comportement qui consiste à se contenter d’une consommation minimale permettant de satisfaire les besoins les plus simples liés à la survie physique.
Exemple : le Clergé vit en dehors du monde soumis à une règle ascétique de comportement de vie ascétisme extra mondain
Or, avec le calvinisme etle puritanisme, se développe l’idée qu’il faut mener une vie ascétique dans le monde doit aussi caractériser le chrétien qui vit dans le monde
«  L'ascétisme protestant, agissant à l'intérieur du monde, s'opposa avec une efficacité à la grande jouissance spontanée des richesses et freina la consommation, notamment celle des objets de luxe »

La famille des Schlumberger en AlsaceL’aristocratie de Cour : consommation ostentatoire
Avec ascétisme intramondain on va s’attaquer à ce comportement. L’aristocratie gaspille ses revenus au lieu de les épargner ou de les investir dans une action correspondant à une vocation.

C’est cette éthique protestante qui aura affinité avec esprit des premiers capitalistes
Changement considérable : religion fait toujours partage entre ce qui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'ethique protestante et l'esprit du capitalisme max weber
  • Travail sur max weber, l'éthique protestante et l'esprit du capitalisme
  • L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme de max weber
  • Max weber: l'éthique protestante et l'esprit du capitalisme
  • Max weber l'éthique protestante et l'esprit du capitalisme
  • Max Weber,« L'Éthique protestante et l'esprit du capitalisme » (1904)
  • Max weber
  • Max weber

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !