Machiavel, le prince : la politique doit-elle être morale ?

Pages: 5 (1018 mots) Publié le: 18 janvier 2011
Machiavel, Le Prince : la politique doit-elle être morale ?
Chapitre XVIII (« comment les princes doivent garder leur foi")

Résumé: Le chap XVIII continue le sujet annoncé au début du chap XV : celui des vertus et des vices des princes. Le chap XV a envisagé les vertus et les vices en général ; le chap XVI la libéralité et la parcimonie ; le chap XVII la cruauté et la pitié ; le chap XVIIIs’occupe de la fidélité à la parole donnée.On va donc retrouver ici le problème des rapports entre morale et politique. D’autres questions vont aussi être avancées, notamment celle de la « raison d’Etat » (raison d’Etat = considérations invoquant l’intérêt supérieur de l’Etat pour justifier une action contraire aux règles de droit habituelles ou aux règles morales reconnues).


§1 : un constat :il y a un écart entre les idées et les faits en politique, écart qui se vérifie en particulier vis-à-vis du problème de la fidélité à la parole donnée
On retrouve donc ici la perspective de M. : non l’idéalisme mais le réalisme (politique). Ce qui compte c’est l’efficacité politique, valeur suprême. La suite du chap va justifier à partir de ces principes l’infidélité à la parole donnée
§2 :comment en fait se mène le combat politique : l’homme et la bête
1) pour être efficace, le pouvoir doit tenir compte de ce que sont les hommes qui en sont les sujets,c'est-à-dire :
- des êtres qui ont quelque chose de spécifique (des « hommes ») : l’aptitude à respecter un ordre légal et à avoir des sentiments moraux
- des êtres passionnels qui n’obéissent qu’à la force (des « bêtes »)
Il fautdonc pour les gouverner « savoir bien user de la bête et de l’homme » (165/ 15-16). User de l’homme, c’est faire appel à la loi ; user de la bête va être défini dans le § suivant.
2) M. ajoute que la tradition philosophique n’ignorait pas ce précepte
C’est ce que donnent à entendre les auteurs anciens qui nous disent que les princes grecs comme Achille furent élevés par Chiron, le plus sage descentaures, un centaure étant un être fabuleux moitié homme et moitié cheval. M. suggère peut-être ainsi que l’idéalisme politique de la tradition philosophique n’était qu’une façade.
§3 : les deux manières d’user de la bête : le lion et le renard

1) M. précise à l’aide d’une nouvelle métaphore ce qu’est « user de la bête »
C’est se montrer tantôt lion, tantôt renard, i.e., faire usage tantôt dela force, tantôt de la ruse. Dans ce chap, M. insiste sur la ruse, la ruse portée à sa forme extrême : l’infidélité à la parole donnée, mais une infidélité habilement dissimulée (= le parjure + la dissimulation du parjure).
2) Qu’est-ce qui justifie aux yeux de M. le recours à la ruse ?
Un double constat relatif à la nature humaine :
- la méchanceté des hommes : leur caractère passionnel(ambition, goût du changement, etc.). Le prince n’a pas à compter sur la loyauté de ses sujets. A lui de prendre des précautions à cet égard, et il n’a pas à attendre d’avoir été trompé pour tromper
- la crédulité et la naïveté des hommes, qui donnent toute leur efficacité à la ruse du prince
§4 : en exemple de renard : Alexandre VI. Leçon à en tirer : il faut savoir jouer sur l’opposition de l’êtreet de l’apparaître
Deux moments dans la progression de la pensée de M. :
1) M. donne comme exemple de renard A. VI
2) Il en tire la leçon suivante : il faut savoir jouer sur l’opposition de l’être et de l’apparaître
(Notamment, il va dire qu’il faut parfois que le prince revienne sur ses promesses, mais il ne doit pas le montrer).
La leçon peut se décomposer dans les deux éléments suivants :- il faut toujours sauver les apparences de la moralité, à cause de leur effet politique
- il n’est pas toujours nécessaire ni même souhaitable d’être moral (i.e., d’avoir les vertus définies au chap XV par ce 1er critère d’appréciation que constitue le jugement courant)
Faut-il dire qu’il ne faut pas être vertueux mais seulement le paraître ? M. dit qu’il est utile de paraître pitoyable,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La politique doit elle se soucier de la morale?
  • Institution et vie politique
  • Les rapports de la politique et de la morale chez machiavel
  • La règle de droit doit-elle être morale ?
  • La règle de droit doit-t-elle être morale ?
  • La règle de droit doit-elle etre morale ?
  • Il faut être morale pour faire la politique?
  • Dissertation : un héros de roman doit il être moral ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !