Machine 0ncc

803 mots 4 pages
TP Electrotechnique Abdessemed Djallal / Bouzidi Mansour / Boussekra

Machine à courant continu à excitation shunt (Fonctionnement génératrice) TP 02

1. Généralité Une machine électrique à courant continu est une dispositif tournant qui transforme l’énergie mécanique en énergie électrique (cas d’une génératrice) ou réciproquement (cas d’une moteur). Le principe de fonctionnement est basé sur les phénomènes de l’induction électromagnétique (Loi de Laplace pour le moteur et la loi de Faraday Lenz pour la génératrice : La machine à courant continu est constituée par : a- Une partie fixe appelée ‘’inducteur génératrice’’ destinée pour créer le flux magnétique grâce aux pôles principaux qui comportent l’enroulement d’excitation. b- Une parte mobile appelée ‘’induit’’ dans laquelle a lieu la transformation de l’énergie mécanique en énergie électrique ou inversement Les deux parties sont séparées par un entrefer. La structure générale d’une machine électrique à courant continu est représentée par la figure suivante :

Sur le stator est bobiné l’inducteur . L’inducteur crée un champ magnétique à travers le rotor. Pour créer ce champ l’inducteur peut-être constitué de bobinages ou d’aimants permanents. Sur le rotor se trouve le bobinage induit. Le collecteur et les balais permettent l’alimentation électrique de l’induit. Les machines électrique à courant continu sont classées selon le type d’excitation permettent de créer le flux magnétique. Nous avons donc : ü Machine à courant continu à excitation (indépendante) : Les deux enroulements induit et inducteur sont alimentés avec des sources de tensions indépendantes. Il faut, donc, deux alimentations : une pour l’inducteur et l’autre pour l’induit.

1 Université Kasdi Merbah Ouargla 2012/2013 ème 2 année licence « instrumentation Pétrolier »

Ie

Ia

ra

Ue

re

E

U

ü Machine à courant continu auto-excitées: Le flux magnétique est créé par la machine elle-même. On distingue les machine a excitation

en relation

  • Conception des équipements de transformation des fèves de cacao
    14072 mots | 57 pages