Macroéconomie

2342 mots 10 pages
INTRODUCTION

La macroéconomie, dont le terme est introduit en 1933 par l’économiste norvégien Ragnar Frisch[] est l'approche théorique qui étudie l'économie à travers les relations existantes entre les grands agrégats économiques, le revenu, l'investissement, la consommation, le taux de chômage, l'inflation, ... En tant que telle, elle constitue l'outil essentiel d'analyse des politiques économiques des États ou des organisations internationales. Du point de vue du marketing, l'environnement macroéconomique est subi par l'entreprise car celle-ci ne peut agir directement dessus. Ce n'est qu'indirectement, à travers des lobbys, qu'elle peut essayer de l'influencer.

I- Historique

1) Avant 1945 Les auteurs classiques ainsi que les physiocrates et les mercantilistes raisonnaient à la fois sur des comportement individuels (microéconomiques par définition) et sur des relations directement macroéconomiques. Karl Marx ne fit de même pas la différence entre ces deux domaines. Attachés avant tout à décrire ce qu'ils observaient, ces économistes ne disposaient pas du formalisme ni des outils permettant de montrer les incohérences existant entre les hypothèses sur les comportements individuels et celles concernant les agrégats.
Dans un premier temps, les fondateurs de l'école néoclassique utilisèrent à la fois des relations directement macroéconomiques et la transposition de comportements individuels à l'échelle de l'économie. Toutefois, leur volonté de rigueur, servie par le formalisme mathématique ainsi que leur attachement à l'individualisme méthodologique amena ces économistes à tenter de ne fonder leurs résultats que sur les comportements d'agents individuels, rejetant comme dénuées de fondement les hypothèses sur le comportement de l'économie dans son ensemble indépendamment des décisions des agents.

2) Keynes et l’émergence de la macroéconomie La distinction systématique, pour autant qu'elle puisse vraiment se faire,

en relation

  • Macroéconomie
    938 mots | 4 pages
  • macroeconomie
    7051 mots | 29 pages
  • Macroeconomie
    2530 mots | 11 pages
  • Macroéconomie
    1389 mots | 6 pages
  • Macroéconomie
    5745 mots | 23 pages
  • macroéconomie
    1000 mots | 4 pages
  • Macroéconomie
    407 mots | 2 pages
  • Macroéconomie
    51281 mots | 206 pages
  • La macroéconomie
    15944 mots | 64 pages
  • macroéconomie
    1876 mots | 8 pages