Macroéconomie

2309 mots 10 pages
Classement en constante évolution.
PIB calculé dans chaque pays puis converti en dollars. Problème de la sous -évaluation des prêts.
- PIB nominal et PIB réel.
PIB réel PIB dans lequel on neutralise l’effet de l’évolution des prix.
PIB réel (où l’on neutralise l’inflation) s’oppose au PIB nominal. Ou à prix constants contre prix courants. Ou Pib en valeur, PIB en volume.
On fixe donc pour calculer le PIB réel à une année, dite l’année de base. Pour toutes les années successives ont se base sur l’année T. quand on dit base 2005, c’est qu’on calcul se PIB en se basant sur cette année. Mais au bout d’un certain nombre d’années des décalages se créent. On fait après des prix chainés. On calcul au prix de l’année précédente et ainsi de suite.
L’écart entre PIB réel et nominal donne la notion de déflateur du PIB. PIB nominal/ PIB réel. Ce déflateur est un premier indicateur de la notion d’inflation.
- Le PIB par habitant
1er pays selon la CIA : le Liechtenstein 2eme Qatar 117ème Chine

Conclusion : il faut manipuler ces classements avec précaution. Faire attention à la conversion des devises, aux taux de change. Prendre en compte les effets de l’inflation. Et enfin de la distribution de la richesse divisée par le nombre d’habitants. PIB/ habitants français réel : 27 et 28000 euros en 2007.
- Les faits stylisés de la croissance mondiale
Angus Maddison. « L’économie mondiale d’une perspective millénaire ».
PIB en 1820 en Europe de l’Ouest : 163,7  Puis en 1998, 6961.
Dans le 1er millénaire, les niveaux de PIB sont extrêmement faibles avec nos yeux actuels.
GROUPE A

• Europe de l’Ouest
• Les pays d’immigration européenne (EU, Australie, NZ, Canada)
• Le Japon GROUPE B

• Amérique latine
• Ex URSS
• Asie hors Japon
• Afrique

AN 0 A 1000

PIB

Stagnation voir régression pour l’Europe de l’Ouest.

PIB par habitants
Faiblesse voir nullité de la croissance 1000 à 1820

PIB

Croissance lente mais indiscutable : +0,2% environ.

en relation

  • Macroéconomie
    938 mots | 4 pages
  • Macroéconomie
    2342 mots | 10 pages
  • macroeconomie
    7051 mots | 29 pages
  • Macroeconomie
    2530 mots | 11 pages
  • Macroéconomie
    1389 mots | 6 pages
  • Macroéconomie
    5745 mots | 23 pages
  • macroéconomie
    1000 mots | 4 pages
  • Macroéconomie
    407 mots | 2 pages
  • Macroéconomie
    51281 mots | 206 pages
  • La macroéconomie
    15944 mots | 64 pages