Marché de change

Pages: 5 (1001 mots) Publié le: 20 novembre 2010
Sans Papier http://benhur.teluq.uquebec.ca/%7Ejournal/2007_04/societe5.html
1 sur 2 2007-04-04 18:49
L'entrepreneuriat : une affaire de culture
Dans le dernier S@ns p@pier, j'abordais le concept de culture entrepreneuriale. La culture entrepreneuriale c'est en
quelque sorte la mentalité que l'entrepreneur a reçue de son milieu puis celle qu'il a graduellement acquise et développée.
Fortheureusement, la culture entrepreneuriale comme toute autre culture n'est pas hors de portée de groupes sociaux
n'ayant aucune tradition de ce type. En effet, n'importe quel groupe peut à tout moment accéder à une certaine culture,
pour peu que les conditions extérieures ainsi que les valeurs et normes sociales permettent l'éclosion et l'enracinement de
nouvelles façons de faire et de voir leschoses. Jusqu'à maintenant, les stratégies de développement économique régional
se sont très peu souciées de culture entrepreneuriale.
Le potentiel entrepreneurial d'un milieu n'est pas fixé dans le temps. Il peut s'accroître grâce à une variété d'interventions
et de changements environnementaux qui favorisent l'émergence du talent entrepreneurial ou rendent son exploitation plus
efficacelorsqu'il est déjà existant. Selon Gasse, les facteurs propres au phénomène de l'entrepreneuriat peuvent être
maîtrisés et mis en place.
« Une attitude positive face à l'entrepreneuriat, une manifestation d'appropriation dans les écoles et les
médias, la présentation de l'entrepreneurship comme un style de vie, la valorisation du succès
entrepreneurial à travers la reconnaissance sociale et leshonneurs, des attitudes renforcées ainsi qu'une
vigilance accrue à la perception des opportunités, des contenus pédagogiques axés sur la découverte, les
interventions, le risque…tous ces facteurs serviront à promouvoir l'entrepreneuriat et accroître l'utilisation de
capacités créatrices déjà implantées dans le milieu. En fait, l'évolution de l'entrepreneuriat est fonction de
l'intentiondynamique de caractéristiques individuelles et de facteurs socio-environnementaux. » [1]
Plusieurs chercheurs dans le domaine de l'entrepreneuriat sont d'avis que la meilleure façon d'enseigner l'entrepreneuriat
est par l'expérience, par l'imitation de modèle par la présence de réseau de contacts. En fait. l'acte entrepreneurial est
hautement social. Filion [2] affirme que l'entreprenariat nes'enseigne pas, mais s'apprend au contact, sous la gouverne
d'un autre entrepreneur. Cet apprentissage nécessite qu'on soit prêt à investir l'énergie requise, qu'on soit déterminé à le
mener à terme. Selon le Global entrepreneurship monitor (GEM) [3] , plus la population échange avec des entrepreneurs
actifs et plus l'esprit d'entreprise sera diffusé et partagé. Le GEM rapporte que ce contact avec unentrepreneur semble
plus fréquent chez les créateurs d'entreprises. En effet, 64,3 % des créateurs d'entreprises québécois mentionnent
connaître un entrepreneur. Ce taux est de 22 % chez la population en général et il grimpe à 80 % chez ceux ayant perçu
une occasion d'affaires [4].
Être entrepreneur implique une démarche active dans ce qu'on fait et cela implique qu'on apprenne à partir dece qu'on
fait. Le modèle d'apprentissage et le conditionnement à l'apprentissage qu'on se donnera ont donc avantage à être
constitués, du moins en partie, de façon pro-active. Cela ne se fait pas en s'inscrivant d'abord à des cours ou en
accumulant des connaissances, mais en identifiant ce qu'on veut réaliser, puis en établissant ce qu'on aura besoin
d'apprendre pour y parvenir. Ensuite, on vacombler ce qu'on a identifié devoir apprendre, soit dans les livres, soit dans
certains cours, soit sur le terrain au contact d'entreprises, d'entrepreneurs. On a avantage à aller voir comment cela se
passe dans la réalité, dans la vraie vie. Il revient à chacun d'identifier ce qu'il a besoin d'apprendre, ce sur quoi il a besoin
de travailler pour cheminer à partir du modèle, à partir de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le marché des changes
  • Le march de change
  • Le marché de change
  • Marché change
  • Marché des changes
  • marché de change
  • Marché de change
  • Marché de change

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !