Marché financier marocain

Pages: 9 (2004 mots) Publié le: 12 mai 2014
Marché financier marocain 

Au cours des dix dernières années, le Gouvernement marocain a œuvré, avec l'appui de la Banque mondiale, pour la promotion du développement du système financier du Maroc et ce, à travers une série d'opérations couvrant le secteur bancaire, les marchés de 
La libéralisation du secteur bancaire depuis le début des années 90 s'est traduite par la réduction progressivede tous les emplois obligatoires des banques qui représentent aujourd'hui 2% des dépôts à vue bancaires contre environ 46% en 1991. Les effets de cette mutation n'ont pas encore produit de mouvements importants dans les principaux postes du bilan des banques alors qu'ils ont sensiblement amélioré les comptes de résultat. L'évolution du bilan des banques commerciales de 1993 à 1998 révèle unediminution du portefeuille des valeurs du Trésor de 27% de l'actif en 1993 à 23% à fin 1998, un redéploiement des actifs antérieurement dédiés aux valeurs du Trésor en faveur des crédits qui ont augmenté de 43% à 48% des actifs de 1993 à fin 1998 et un accroissement de l'effort de provisionnement des créances en souffrance. Si l'on rapporte le crédit au secteur privé accordé par les banquescommerciales au PIB, le ratio passe de 25% en 1993 à environ 48% en 1998. Cette dernière évolution est en partie attribuable aux privatisations réalisées depuis 1993.
Comme c'est le cas de toutes les banques du monde, le système bancaire marocain est exposé à un certain nombre de risques au quel il essaye de faire face.
Risque de liquidité
L'exposition actuelle des banques marocaines au risque deliquidité est relativement limitée et l'expansion des crédits au cours des années récentes a été modérée. Les banques sont soumises à un coefficient de liquidité minimum de 60 % entre leurs actifs disponibles à court terme et leurs exigibilités à vue. Les banques commerciales doivent également maintenir une réserve monétaire sous forme de dépôts non rémunérés auprès de la BAM d'un montant équivalent à 10% de leurs dépôts à vue. Les banques commerciales sont actuellement en situation d'excès de liquidité, leurs actifs liquides s'élevant à plus de 41 % du total de leurs bilans.
Le portefeuille des valeurs du Trésor des banques marocaines ne constitue pas une source importante et constante de liquidités. Le marché secondaire des valeurs du Trésor est encore en développement et les banquesdétiennent une quantité négligeable de Bons du Trésor adjugés à moins d'un an. Plus de 80 % de leur portefeuille des valeurs du Trésor sont d'une durée supérieure à 5 ans. Elles obtiennent par contre des liquidités par le biais d'opérations de pension contre des titres du Trésor en offrant à leurs clients une forme de dépôt à court terme rémunéré, supporté par des Bons du Trésor. Ces opérations de reposconstituent d'ailleurs la majeure partie du volume de transactions du marché secondaire contre très peu de cessions fermes. Le ratio de l'encours des crédits sur les dépôts pour les banques commerciales atteint 66 % en 1998 contre un ratio de 57 % en 1993. Exception faite du CPM qui détient un fort pourcentage de Bons du Trésor, ce ratio s'élève à plus de 78% pour cent pour les banques commercialesà fin 1998. La majeure partie des dépôts bancaires sont d'une durée inférieure à un an. Les banques bénéficient toutefois de la stabilité de leurs dépôts à vue et ont une faible dépendance vis-à-vis de gros dépôts à terme institutionnels ou commerciaux. En plus de la forte proportion des dépôts à vue, l'autre particularité importante des dépôts des banques commerciales marocaines est que près dutiers de ces dépôts provient des Marocains résidant à l'étranger (MRE). Les deux tiers de ces dépôts sont mobilisés par le CPM. Le risque de liquidité associé à ces dépôts a été faible au cours des dernières années, la part des dépôts MRE dans l'ensemble des dépôts des banques étant resté relativement stable autour de 28 à 30%. Néanmoins, vu que ces dépôts sont mobiles, ils représentent la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le marché marocain
  • Marche marocain
  • Marché marocain
  • Marches financiers et instruments financiers
  • Marché financier
  • Le marché financier
  • Marché financier
  • Les marchés financiers

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !