Marguerite yourcenar

Pages: 6 (1251 mots) Publié le: 12 février 2011
MARGUERITE YOURCENAR

Attirée assez jeune par l’Orient, c’est à l’âge de 20 ans qu’elle découvre des traductions de textes de l’Inde. Impressionnée et inspirée, elle écrit Kâli décapitée (paru en 1928). À partir de ce moment là, l’intérêt de Yourcenar pour l’Orient, ses écrivains, ses mythes, ses valeurs ne s’éteindra jamais.

L’Orient commence en Grèce et aux Balkans : nombreux voyages etséjour en Grèce et aux Balkans : nombreux voyages et séjours en Grèce de 1943 à 1938. Elle s’y lie avec Andreas Emburikos (avec qui elle voyagera de 1933 à 1936).

Les Nouvelles Orientales contiennent des sujets anecdotiques ou légendaires, pris à la Grèce contemporaine ou Byzantine, aux Balkans et ça et là à l’Asie. Ces histoires se situent dans trois espaces : l’Extrême Orient, le MoyenOrient et l’Europe. Elles ont été écrites entre 1928 et 1978, ont été publiées pour la première fois en 1938 (avant : elles étaient publiées dans des revues). Elles ont été réeditées trois fois : en 1963, en 1975 et en 1978. Le recueil rassemble dix nouvelles.

Yourcenar était un écrivain prolifique : ses textes rassemblés à la Pléiade formaient deux volumes qui comptent au total plus de 3000pages. Elle s’est illustrée dans la plupart des genres : poèmes, pièces de théâtre, essais, romans (Mémoire d’Hadrien, L’Oeuvre au noir), autobiographie (Labyrinthe du monde : souvenirs pieux, Archives de Nord, Quoi ? L’Eternité) et nouvelles (Nouvelles Orientales, la Mort contduit l’Attelage, Comme l’eau qui coule).

Les thèmes favoris de l’auteur sont : le sacrifice, l’amour, les femmes, la mortet la renaissance.

ENFANCE :

Née le 8 juin 1903 à Bruxelles d’un père français, Michel de Crayencour, et d’une mère Belge, Fernande, qui décèdera dix jours après l’accouchement. Marguerite Yourcenar grandit auprès de son père dans la Propriété du Mont Noir l’été (Lille) et en hiver dans le Midi. Son père est très présent et lui donne le goput de la lecture. Sa grand mère, Noémi, meurt en1909. Marguerite Yourcenar et son père s’installent à Paris. Les sorties culturelles se multiplient : théâtre, musées, galleries et lectures des grandes oeuvres passées et contemporaines. Au début de la guerre, Marguerite Yourcenar et son père partent un an à Londress où l’enfant apprendra l’anglais et le latin. De retour à Paris, elle apprend le grec et l’Italien. En 1917, ils partent dans le Midi.Margeurite obtiendra son son baccalauréat latin-grec à Nice.

PREMIÈRES OEUVRES ET PREMIERS VOYAGES

En 1921 : elle écrit sa première oeuvre qui est un poème : Le jardin des Chimères;
En 1922 : Les Dieux ne sont pas morts.

Elle crée un pseudoyme qui est en fait un anagramme de Crayencour. Elle décide ensuite d’entamer un vaste projet sur l’histoire familiale qui ne la satisfera pas :elle conservera ses textes et en publiera un extrait en 1934 : La Mort conduit l’attelage.

Entre 1922 et 1926, elle réalise de nombraux voyages en Italie où elle ébauche Mémoires d’Hadrien, poursuit ses études et commence à s’intéresser à l’Inde et à l’Extrême Orient.

En 1929, elle écrit Alexis ou le traité du vain combat. Son père meurt la même année. De 1930 à 1934, elle écrit Denier durêve et La Mort conduit à l’attelage.

À partir de 1934, Marguerite Yourcenar se concentre sur la Grèce, elle voyage avec Andreas Emburiko. À Athènes, elle traduit des poèmes avec Constantin Dumaras.

En 1936, elle écrit Feux ; en 1938 : Les songes et les sorts et les Nouvelles Orientales ; en 1939 : le Coup de Grâce.

GRACE FRICK ET L’AMÉRIQUE

En 1937, Marguerite Yourcenar rencontre GraceFrick (une universitaire américaine qui sera sa traductrice et compagne). En octobre 1939, elle part aux Etats Unis, vit avec Grace Frick, donne des cours dans le Supérieur et traduit des negro spirituals. En 1947, elle est naturalisée américaine et achète avec sa compagne la «Petite PLaisance» (Maine). Entre 1952 et 1958, les deux femmes se partagent entre leur maison et voyages en Europe et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Marguerite yourcenar
  • Marguerite yourcenar
  • Marguerite yourcenar
  • 28 yourcenar marguerite 1
  • 28-Yourcenar-marguerite
  • Oeuvre de marguerite yourcenar
  • Marguerite Yourcenar, Les mémoires d'Hadrien
  • Les nouvelles orientales de marguerite yourcenar

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !