Masculin

691 mots 3 pages
LE TRAVAIL & LE CHOMAGE :

L'entrée de l'Espagne dans la Communauté économique européenne (CEE), le 1er janvier 1986 a nécessité l'ouverture de l'économie du pays, la modernisation de son industrie… Grâce à ceci, l'Espagne a accéléré la croissance de son PIB, le niveau de vie des Espagnols s’est amélioré grâce aux échanges commerciaux avec les autres membres, réduit la dette publique et le taux de chômage de 23 % à 15 % en trois ans ainsi que l'inflation sous les 3 %.

La reprise des consommations des ménages semble avoir profité à l’emploi dans le commerce et dans les services privés. Dans le bâtiment aussi, l’année 1986 a été meilleure. Les stages de formation alternée et les embauche du Plan-Emploi-Jeunes ont contribué aux meilleures résultats de 1986.

Le nombre des emplois en 1986 reste stable , mais le chomage a repris sa progression. la situation se dégrade progressivement. L’activité se ralentit et les licenciements economiques augmentent. Il y a eu dès juillet 1986, la suppression de l’autorisation administrative pour les licenciements de moins de 10 salariés ; ce qui a eu un impact négatif sur l’emploi. Ce qui créé une hausse du chomage importante.

Extension des formes d’emploi
Tout au long de l’année, certains types d’emploi particuliers se développent : - contrat d’adaptation ou de qualification (environ 200 000 entrées au cours de l’année) - stages d’initiation à la vie professionnelle (environ 20 000 en début d’année à 70 000 en fin d’année).
En ce qui concerne la qualité de l’emploi, il faut noter que l’Espagne est le pays qui compte le plus grand pourcentage de contrats temporaires.
Ce type de contrats a connu une croissance rapide jusqu’à la fin de 1988, puis une croissance moins importante jusqu’en 1992. Ensuite, la proportion des contrats temporaires est restée à peu près stable.
Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à exercer un emploi sur la base d’un contrat temporaire.
On peut dire que les contrats à

en relation

  • Masculin
    358 mots | 2 pages
  • Masculin
    738 mots | 3 pages
  • Masculin
    1125 mots | 5 pages
  • Masculin
    4030 mots | 17 pages
  • La domination masculine
    1693 mots | 7 pages
  • La cosmétique masculine
    3651 mots | 15 pages
  • La domination masculine
    1012 mots | 5 pages
  • La domination masculine
    5761 mots | 24 pages
  • Hysterie masculine
    15270 mots | 62 pages
  • Masculin Féminin
    992 mots | 4 pages