Maximemasse

2860 mots 12 pages
Le paradigme de l’education
Il y a de cela quelques décennies, l’éducation au Québec était complètement dirigée par les hommes religieux. Avec la Révolution tranquille de 1960, ce fut le début de l’État-providence. Suite à cela, les rênes de l’éducation passèrent des mains d’une caste cléricale aux mains d’une caste de politiciens ou de soi-disant experts. Cependant, l’éducation, ce n’est pas l’affaire d’une petite caste. En fait, l’éducation à l’intérieur de notre province touche particulièrement chaque individu y résidant puisqu’elle dicte en partie le futur du Québec et la façon dont nous vivons à l’intérieur d’une démocratie. Il est du devoir de tous d’agir. L’éducation influence directement l’économie et l’avenir complet de notre province et c’est pourquoi nous ne pouvons pas nous permettre de la prendre à la légère. Malheureusement, il semble qu’aujourd’hui notre système d’éducation comporte plusieurs lacunes qui viennent directement freiner l’essor du Québec. Imaginez-vous que vous vous promeniez et que vous remarquiez qu’une école est en feu. Vous remarqueriez ensuite que parmi les piétons vous êtes le seul qui voit ce feu en question. Vous devez agir et c’est parce que personne n’agit qu’il est d’autant plus important que vous agissiez. Aujourd’hui, c’est tout le système d’éducation qui est en feu et chacun de nous a le devoir d’agir.
De prime abord, l’étape mère qui nous mènera vers un système d’éducation plus louable, c’est le changement de paradigme. Un paradigme se définit comme étant une représentation du monde, une manière de voir les choses, un rail de pensées. Changer de paradigme dans le monde de l’éducation se traduit par le passage du paradigme de l’enseignement au paradigme de l’apprentissage. Tant que ce changement de paradigme n’aura pas eu lieu, toutes les restructurations du système seront inutiles. Pour comprendre de façon optimale les enjeux de ce changement de paradigme, veuillez vous référer au tableau en annexe qui énumère les

en relation