Micromégas chapitre vi

Pages: 5 (1218 mots) Publié le: 14 mars 2011
De la lumière divine aux lumières de la raison : telle est en substance l'idée générale du 18ème siècle. L'homme des Lumières se veut libre de se consacrer aux sciences, à la philosophie, aux lettres et de se libérer de la tutelle de Dieu. Voltaire fait partie de ces grands hommes, qui ont marqué cette époque. Ses écrits lui attirent la sympathie du peuple, et forment le ciment de l'espritrévolutionnaire. Parmi ces contes philosophiques, Micromégas (paru en 1752), perpétue la mode des récits de voyage. Mais ici Voltaire s'est amusé à dépayser le lecteur avec un voyage cosmique qui l'entraine loin de ses certitudes habituelles. L'histoire est celle de Micromégas, un Sirien géant, et de son compagnon Saturnien, qui partent à la découverte du cosmos. En utilisant le voyage fictif etphilosophique, Voltaire offre au lecteur du 18ème siècle une vision du monde dans lequel il vit. Le conte sert en fait de prétexte à Voltaire pour rendre compte de son regard sur les hommes. En choisissant des êtres venus d'ailleurs, il feint de porter un regard objectif sur les hommes (tout comme Montesquieu dans Les lettres persanes) pour mieux dénoncer ce qu'il condamne.Le texte que nous étudions iciest un extrait du chapitre six : après être arrivé sur la Terre, les deux protagonistes rencontrent les humains qui l'habitent et parviennent à communiquer avec eux. Se met alors en place un dialogue qui nous propose une vision bien négative de l'humanité.Dans quelle mesure ce discours est il un moyen pour Voltaire de rappeler à l'homme sa juste condition et de constituer une critique de son temps?Nous verrons dans un premier temps les disproportions humoristiques que Voltaire utilise pour ridiculiser l'homme. Puis dans un second temps nous verrons que l'auteur nous offre le portrait d'un monde déraisonnable en nous décrivant une humanité orgueilleuse et en faisant de Micromégas le porte parole de ses idées.

Dans le conte, Voltaire oppose les deux géants aux humains qui deviennentalors ridiculement petit. Ce ridicule est renforcé par l'aspect humoristique que donne Voltaire à cette surprenante rencontre. Leur différence de taille est une manière cocasse de relativiser l'importance que les hommes s'accordent. Voltaire utilise de nombreux termes pour qualifier la petitesse des humains (qui tiennent « sur un ongle ») : « insectes invisible », « abime de l'infiniment petit »,secrets impénétrables »). On constate ici une gradation des termes : Voltaire utilise des métaphores de plus en plus exagérées, il se moque de la taille des humains : ce procédé fait rire le lecteur. Les qualificatifs péjoratifs en référence avec la petite taille des hommes se multiplient tout au long du texte : « cet atome », « qui ne le voit qu'à travers un microscope », « l'infiniment petit ». Atravers cette condition insignifiante de l'homme qui, au premier abord, pourrait faire naître le pathétique « après les avoir plaint d'être si petits », « misérable état voisin de l'anéantissement », « des substances qui paraissent si méprisables », Voltaire se moque en fait de la condition humaine en suscitant le rire pour amener le lecteur à relativiser.
Voltaire nous dépeint des hommes nonseulement petits par la taille mais aussi petits par l'esprit. En effet, lorsqu'ils entendent des voix «venues d'ailleurs», ils cèdent à la panique : "l'aumônier du vaisseau récita les prières des exorcismes, les matelots jurèrent, et les philosophes firent un système." Devant l'inconnu, leurs attitudes sont irrationnelles et dérisoires. Essayer de repousser le diable ou se perdre dans des méandres deparoles sont des conduites ridicules puisque "ils ne purent jamais deviner qui leur parlait". Ce passage souligne les mauvaises habitudes intellectuelles et les préjugés liés à l'éducation que l'humain refuse d'abandonner. Pour renforcer l'absurdité des réactions humaines face à l'inconnu, Voltaire oppose la réaction de Micromégas : à l'inverse des humains le géant s'étonne à plusieurs...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire composé de micromégas fin chapitre vi et début vii
  • Chapitre VI
  • Chapitre vi
  • CHAPITRE VI
  • Chapitre VI
  • Chapitre VI Droit 4
  • Chapitre vi : l’organisation judiciaire
  • Zadig

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !