migration

Pages: 9 (2053 mots) Publié le: 15 janvier 2015
 La fuite des cerveaux est-elle un mal pour un bien ?
23
Les prémices de la littérature sur le développement concluaient généralement que la fuite des cerveaux nuisait aux pays d’émigration : même lorsque les travailleurs qualifiés sont sans emploi dans leur pays, leur productivité marginale sociale n’est pas nécessairement nulle, puisqu’ils peuvent se déplacer à l’intérieur du pays au lieud’émigrer. Pourtant, il y a de nombreuses raisons de penser que la fuite des cerveaux n’est pas qu’un fléau. Premièrement, une probabilité d’émigration positive pour les individus éduqués devrait augmenter les rendements de l’éducation et, finalement, pourrait même conduire à une augmentation du nombre de travailleurs qualifiés qui restent dans le pays (Bhagwati et Hamada, 1974 ; Bhagwati, 1976 ;Stark et al. 1997, 1998). Deuxièmement, les migrants qualifiés sont généralement mieux rémunérés et peuvent donc envoyer davantage de fonds (Banque mondiale, 2006), ce qui desserre la contrainte externe du pays d’origine et favorise finalement la croissance. Troisièmement, les migrants peuvent retourner chez eux après avoir acquis d’utiles compétences à l’étranger. Quatrièmement, les migrants,particulièrement ceux qualifiés, peuvent établir des liens commerciaux avec leur pays d’origine et y favoriser l’investissement, augmentant ainsi son attrait pour les investisseurs étrangers. Quelques-uns de ces arguments ont fait l’objet d’un examen critique dans Faini (2005b). Une analyse exhaustive et particulièrement éclairante de la fuite des cerveaux est présentée dans un autre article préparé envue de cette conférence par Docquier (2006). Ces questions ne sont que brièvement mentionnées dans la suite de cet article.
4.1 -  L’émigration qualifiée renforce-t-elle les incitations à investir dans léducation ?
24
L’argument est simple et fut très rapidement identifié par les débuts de la littérature sur le développement (Bhagwati et Hamada, 1974 ; Bhagwati, 1976). Il fut ensuite largementdéveloppé par Mountford (1997) et par Stark et al. (1997, 1998), et testé empiriquement par Beine et al. (2001, 2003). Supposons que le Sud est doté d’une technologie moins performante. Sous certaines hypothèses vraisemblables, les rendements de l’éducation sont inférieurs au Sud. Cependant, si (quelques) individus qualifiés sont autorisés à migrer en direction du Nord, les rendements espérés del’éducation – la moyenne pondérée des salaires des qualifiés au Nord et au Sud, où les facteurs de pondération sont respectivement égaux à la probabilité d’émigrer et à celle de rester dans le pays d’origine – vont augmenter, renforçant ainsi les incitations à acquérir des qualifications au Sud. L’hypothèse clé est que seuls les individus qualifiés ont une probabilité non nulle d’émigrer. Sinon,l’effet incitation pourrait prendre la direction opposée. Supposons, par exemple, que l’écart de salaire entre le Nord et le Sud est plus élevé pour les travailleurs non qualifiés que pour les travailleurs qualifiés. La possibilité d’émigrer augmenterait alors le salaire relatif des non qualifiés et réduirait les incitations à investir dans l’éducation. De plus, la plupart de ces modèles ignorent lescomplémentarités stratégiques possibles entre les qualifications (Kremer, 1993). Dans de telles circonstances, anticiper les migrations d’une part non négligeable de la population peut décourager certains – particulièrement ceux pour qui les coûts d’émigration sont relativement importants – d’investir dans l’éducation.
25
Les études empiriques de l’impact de la fuite des cerveaux sur l’éducationne résolvent pas les ambiguïtés théoriques (voir Docquier, 2006, pour un résumé pertinent). Beine et al. (2003) trouvent que les perspectives d’émigration agissent positivement sur la formation de capital humain, estimée par le changement dans la proportion d’individus dans le pays d’origine ayant reçu un enseignement supérieur. Cependant, si l’investissement dans l’éducation est mesuré par...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les migrations
  • Migration
  • Migration
  • Migration
  • Les migrations
  • Migration
  • les migrations
  • Migrations

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !