Migrations

1788 mots 8 pages
Préambule : L’histoire de l’immigration en France.
Cité nationale de l’histoire de l’immigration (un musée souhaité par les historiens et les associtations). Un projet réfléchis www.histoire-immigration.fr La cité nationale de l’histoire de l’immigration est chargé de rassembler, sauvegarder, mettre en valeur et rendre accessible les éléments relatifs à l’histoire de l’immigration de France. Au-delà de sa fonction patrimoniale, ce bâtiment incarne un élément majeur de la cohésion sociale républicaine.
La cité a pour mission d’améliorer les regards vis-à-vis de nouveau ministère de l’immigration, identité nationale.
Différentes définitions :
Immigré : Une personne née à l’étranger. Le principe est un franchissement définitif de frontière avec résidence dans le pays d’accueil.
Etranger : Celui qui n’a pas la nationalité du pays dans lequel il vit ou qu’il traverse.
Ainsi, on peut être un étranger et un immigré à la fois mais pas forcément.
En revanche nous ne sommes pas systématiquement immigré quand on est étranger, exemple avec les touristes.
Les phases de l’immigration en France :
- 30 glorieuses : Flux de travailleur pour reconstruire le pays et contexte politique de la fin de la décolonisation.
- Les années 1970 : Crise économique et donc par conséquent, limitation des flux.
- Les années 1980 : Entre maîtrise des flux et intégration.
- Depuis les années 1990 : Fermeture des frontières et politique sécuritaire. L’immigration du travail est stoppée net.
- Depuis l’année 2007 : Création de MIINDS (Ministère de Monsieur Hortefeux puis de Monsieur Besson) qui veut dire le Ministère de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire. Concrètement, ce ministère lutte contre l’immigration illégale, encouragé la migration légale et le développement solidaire.

En 2004, la Loi Perlène qui impose une empreinte ADN à chaque personne immigré qui arrive sur le sol.

En 2006, le contrat d’accueil et d’intégration ou

en relation

  • la Migration
    6942 mots | 28 pages
  • Migration
    34192 mots | 137 pages
  • Migration
    1093 mots | 5 pages
  • Migration
    3472 mots | 14 pages
  • Les migrations
    487 mots | 2 pages
  • migration
    12697 mots | 51 pages
  • Les migrations
    4236 mots | 17 pages
  • Migration
    41366 mots | 166 pages
  • Les migrations
    356 mots | 2 pages
  • Les migrations
    1125 mots | 5 pages