Mise en œuvre et évaluation de l‘efficacité d'un dispositif de maitrise des risques mise en œuvre et évaluation de l‘efficacité d'un dispositif de maitrise des risques

Pages: 24 (5755 mots) Publié le: 3 mars 2012
Introduction générale
Quand sera-t-on enfin capable de maitriser les risques lies aux technologies que l'on met en œuvre et sur lesquelles repose le progrès de nos sociétés industrielles ? Le développement économique s'accompagne inexorablement d'une prolifération de risques que l'on juge non maitrisables. Ce n'est au contraire que si l'on estime, et qu'on prouve, que ces risques peuvent êtredomptes et ramènes a un niveau acceptable pour toutes les parties prenantes que l'on peut justifier le progrès qui les engendre. Notre capacité à maitriser les risques de nos entreprises humaines est primordial afin d’assurer un progrès sur et sans dangers. Afin de mieux sécuriser les industries, il existe aujourd’hui différentes méthodes de travail, parmi elles figure la maitrise des risques,notamment appliquée à l’industrie de la pharmacie, ce qu’on développera dans ce travail par la suite.

Chapitre I : généralités sur la maitrise des risques
Introduction
Le risque industriel est aujourd'hui omniprésent dans nos sociétés. En effet, la plupart des produits de grande consommation sont issus des industries chimiques ou pétrolières, génératrices de risques. De plus, afin d'être prochesdes ressources nécessaires à leurs activités, les entreprises industrielles se sont historiquement implantées à proximité des zones urbaines. De même, les salariés ont eu tendance à se rapprocher de ces pôles d'activités pourvoyeurs d'emplois. Ainsi, les densités de peuplement se sont accrues autour de ces sites au cours du XXème siècle. Au cours des dernières décennies, la coexistence del'industrie et de la ville a ainsi conduit à des accidents majeurs aux conséquences dramatiques. Depuis les années quatre-vingts, suite à la catastrophe de Seveso, une directive européenne réglemente les industries à risques.
En effet, les industries sont dorénavant soumises à une réglementation encore plus stricte [1]. Ces établissements doivent en effet répondre à des exigences particulières, àsavoir : l'obligation de réaliser des études de dangers sur les activités mettant en œuvre les produits en question, l'obligation de réaliser des plans de secours, d'informer les populations et une maîtrise de l'urbanisation doit être réalisée autour de ces sites, autrement dit, elles doivent mettre en place un « dispositif de maitrise des risques ». Ces installations qui relèvent la plupart du temps dessecteurs de la chimie et de la pétrochimie, sont appelées communément établissements Seveso.
I.1.Contexte historique et réglementaire 
L'émotion suscitée par le rejet de Dioxine en 1976 sur la commune de SEVESO en Italie, fuite qui a causé la contamination de prés de 37000 personnes, a incité les états européens à se doter d'une politique commune en matière de prévention des risques industrielsmajeurs [2]. Le 24 juin 1982, la directive SEVESO I demande aux états et aux entreprises d'identifier les risques associés à certaines activités industrielles dangereuses et de préparer les mesures nécessaires pour y faire face. Cette directive SEVESO I est modifiée à diverses reprises et son champ est progressivement étendu, notamment à la suite de l'accident de Bâle en 1986. Depuis le 3 février1999, elle est remplacée par la directive Européenne du 9 décembre 1996, appelée SEVESO II qui prévoit un dispositif de maîtrise des risques (réduction des risques à la source, élaboration des plans de secours, information préventive des populations et maîtrise de l'urbanisation). En fonction des quantités de substances dangereuses présentes dans les établissements, la directive SEVESO IIidentifie deux types d'usines :

* les usines classées à haut risque appelées SEVESO seuil haut ;

* et les usines classées à risque appelées SEVESO seuil bas.
Et la liste d’accidents graves ne s’arrête pas la, on peut citer les événements suivants :
1966 – Feyzin, France : Incendie d'une industrie pétrochimique 18 morts.

1974 – Flixborough, Grande-Bretagne : Explosion d'hydrocarbure 28...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Mise en oeuvre d'un projet R&D
  • La mise en place d'un dispositif de lutte contre la fraude
  • CONVERGENCES ET/OU DIVERGENCES ENTRE LE SUIVI DES RECOMMANDATIONS (RAPPORT D’AUDIT) ET LA MISE EN OEUVRE D’UN PLAN...
  • Conception et mise en oeuvre d’un systeme de gestion
  • Le coût de mise en œuvre d’un progiciel comptable
  • Conception et mise en oeuvre d'un système d'information
  • Conception et mise en oeuvre d'un système d'information
  • 549 étude pour la conception et la mise en oeuvre d'un intranet

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !