mmmm

748 mots 3 pages
m
a. Un raisonnement déductif
- Annonce d’emblée de l’étude à mener appuyée par le connecteur chronologique « d’abord » l. 1 > sens de l’organisation.
- Illustration de l’abrutissement et de la violence du colonisateur dans la suite du § par l’utilisation d’exemples à portée générale (articles définis, usage du pluriel) jusqu’à l’universel (l. 6).
> Volonté pédagogique et démonstrative (la logique de la démonstration est laissée souvent au jugement du lecteur/ auditeur : peu de liens logiques au final mais beaucoup de ponctuation comme les deux points ou le point virgule qui marquent les articulations du texte) qui vient renforcer l’argumentation raisonnée du propos et qui conduit à impliquer le destinataire.

b. L’implication du destinataire
- Aimé Césaire cherche à remporter l’adhésion de son destinataire en l’impliquant progressivement à la réflexion. À la distance qui semble s’instaurer dans le 1er paragraphe, essentiellement constitué sur le principe de la généralisation comme « la bourgeoisie » l. 11, il substitue le pronom indéfini « on » à la ligne 15. La reprise anaphorique de ce pronom, omniprésent dans le dernier paragraphe (13 occurrences), associé à l’insertion de paroles rapportées au discours direct, établit une forme de complicité entre le destinataire de ce discours et ceux qui ont favorisé le nazisme.
- Le changement de temps au cours de ce paragraphe renforce cette assimilation puisque le présent de vérité générale qui semble établir une réflexion théorique est vite remplacé par l’usage du passé composé («on en a été le complice » l. 18, « on l’a absous » l. 19) signalant la vérité des faits passés évoqués.
C’est donc la responsabilité de chacun que Césaire souligne dans ce texte face à tout acte de barbarie, quel que soit l’endroit où il a lieu, quels que soient les hommes qui l’utilisent.

c. Un système d’équivalence
Ce travail sur la démonstration va se renforcer de tout un système d’équivalence, qui repose sur un raisonnement

en relation

  • mmmm
    1126 mots | 5 pages
  • Mmmm
    873 mots | 4 pages
  • Mmmm
    2562 mots | 11 pages
  • Mmmm
    275 mots | 2 pages
  • mmmm
    1663 mots | 7 pages
  • Mmmm
    689 mots | 3 pages
  • Mmmm
    1263 mots | 6 pages
  • mmmm
    329 mots | 2 pages
  • Mmmm
    725 mots | 3 pages
  • Mmmm
    2055 mots | 9 pages