Molière

504 mots 3 pages
Molière
(15/01/1622- 17/02/1673)

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, a marqué l’histoire du théâtre et de la comédie française. Molière s’est distingué par des pièces qui mêlent le comique, le pathétique et la critique. Il faisait du rire une arme pour combattre les mœurs et les contraintes de son époque.
Fils d’un tapissier, il renonce à reprendre l’affaire familiale. Il fonde en 1643 « l’Illustre Théâtre » et se fixe comme objectif de « faire rire les honnêtes gens ». Il rencontre cette année-là Madeleine Béjart dont il tombe amoureux.

La troupe connaît des débuts difficiles. Elle parcourt la province de 1646 à 1658. Durant cette période, il apprend le métier d’acteur et commence à écrire ses premières comédies. En 1658, il joue le Docteur Amoureux devant le roi Louis XIV et gagne sa protection. Le roi installe la troupe au Théâtre du Petit-Bourbon. En 1662, Molière épouse Armande Béjart, pour certains la sœur de Madeleine et pour d’autres sa fille, dont il aura un fils.
Comédien, chef de troupe et auteur , il écrit des rôles sur mesure pour les membres de sa troupe. Même si Molière crée des pièces mi-farce mi-critique de la société, il conserve le soutien du roi. Il reçoit même une pension du souverain, ce qui attise la jalousie de ses ennemis. L’Ecole des femmes, La Critique de l’École des femmes, Tartuffe qui pointe du doigt l’hypocrisie religieuse et qui fut interdite de représentation pendant 5 ans. Sa collaboration avec Lully se traduit par l’apparition d’un nouveau genre, la comédie-ballet. Sa troupe est nommée en 1665 « la Troupe du Roy ».

Molière tombe malade en 1666. Gravement affaibli, il parvient néanmoins à écrire deux pièces. Il tente de relancer Tartuffe sous un autre nom mais la pièce est de nouveau interdite. Il faut attendre 1669 pour qu’elle soit jouée et acclamée par le public.
Après Amphitryon et L’Avare, Molière signe sa dernière pièce, Le malade imaginaire. Au cours de sa quatrième représentation, il tombe sur scène et meurt

en relation

  • Molière
    403 mots | 2 pages
  • MOLIERE
    811 mots | 4 pages
  • Molière
    695 mots | 3 pages
  • Peine capitale
    1505 mots | 7 pages
  • Molière
    954 mots | 4 pages
  • Molière
    1101 mots | 5 pages
  • Molière
    1176 mots | 5 pages
  • Molière
    1884 mots | 8 pages
  • Molière
    467 mots | 2 pages
  • Moliere
    569 mots | 3 pages
  • moliere
    12059 mots | 49 pages
  • Moliere
    4400 mots | 18 pages
  • Molière
    764 mots | 4 pages
  • Moliere
    967 mots | 4 pages
  • Molière
    302 mots | 2 pages