Moliere

891 mots 4 pages
Jean-Baptiste Poquelin Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, est baptisé à Paris le 17 février 1673. Il est le fils d'un riche marchand tapissier installé rue Saint-Honoré. Sa mère décède lorsque le jeune Poquelin atteint l'âge de 10 ans. De 1633 à 1639, il suit d'excellentes études au Collège des jésuites de Clermont, connu aujourd'hui sous le nom de lycée Louis-le-Grand. En 1637, il reprend la charge de son père en prêtant le serment de tapissier royal. Durant sa jeunesse, Molière découvre le théâtre grâce à son grand-père, qui l'emmène assister à des représentations du célèbre Hôtel de Bourgogne, haut lieu du théâtre parisien. Jean-Baptiste Poquelin multiplie par la suite les rencontres marquantes: il fréquente la famille de comédiens Béjart dès 1640 (il tombe d'ailleurs amoureux de Madeleine Béjart), et aurait suivi les enseignements de Gassendi, un philosophe épicurien très influent dans le monde des Libertins. En 1642, il prend des cours de droit à l'Université d'Orléans, avant de revenir à Paris pour s'inscrire au Barreau. Là, il fréquente les Béjart contre l'avis de son père, avant de suivre la Cour de Louis XIII à Narbonne. Puis Molière renonce à la charge de son père, qui décide de lui couper les vivres.
La vie théâtrale
Molière se tourne donc vers le monde du théâtre. En 1643, il crée avec Madeleine Béjart l'Illustre-Théâtre, dont elle est la directrice. Toutefois, après plusieurs représentations en province, la compagnie fait faillite, criblée de dettes. Molière fait donc un court séjour à la prison du Châtelet. Son père intervient pour rembourser les dettes de la troupe, qui repart donc jouer en province jusqu'en 1658 environ (l'année de sa rencontre avec Corneille), en s'alliant à une autre compagnie, dirigée par le comédien Dufresne et protégée par le prince de Conty, gouverneur de Guyenne. En 1650, Molière redevient chef de troupe. Il décide de se consacrer uniquement à la comédie et compose de nombreuses farces. Après toutes ces années, sa

en relation

  • Moliere
    15240 mots | 61 pages
  • Moliere
    8766 mots | 36 pages
  • Molière
    5239 mots | 21 pages
  • Moliere
    2650 mots | 11 pages
  • Molière
    3482 mots | 14 pages
  • Molière
    1510 mots | 7 pages
  • Molière
    431 mots | 2 pages
  • Molière
    4906 mots | 20 pages
  • Molière
    857 mots | 4 pages
  • Molière
    695 mots | 3 pages