Moliere

Pages: 5 (1180 mots) Publié le: 16 mars 2013
Écriture d’invention

Sujet : Deux camarades confrontent leur vision du répertoire théâtral de Molière. Pour l’un(e), ses pièces sont clairement et avant tout des comédies. Pour l’autre, ses pièces ont des accents sérieux, voire tragiques. Vous rédigerez leur dialogue.

Morgane et Gauthier sont deux amis et sortent du théâtre où ils viennent de voir Dom Juan, pièce de Molière sortie en 1665.Morgane entame la conversation :

«-C’était vraiment bien! J’adore Molière, c’est un véritable génie. On a beau le considérer comme un auteur comique, la majorité de ses pièces sont très sérieuses et critiques. La fin dramatique de Dom Juan m’a vraiment impressionnée, même si le héros est assez antipathique… Franchement je ne trouve rien de risible dans ce personnage égoïste, cynique etdestructeur, qui fait souffrir les autres pour satisfaire son bon vouloir, qui ignore les usages sociaux, moraux et religieux…

-Évidemment, Dom Juan est la comédie la moins drôle de Molière, répondit Gauthier, mais dans l’ensemble ses pièces ont pour but de faire rire! Et remarque que, même dans cette pièce, il y a des aspects très drôles. Les traits de caractère des personnages sont tellementexagérés que ça en devient ridicule. La scène la plus cocasse m’a paru être celle où Sganarelle tente de convaincre son maître de l’existence de Dieu. La manière dont Don Juan le tourne en ridicule fait tout le comique de cette scène. Ce pauvre Sganarelle est constamment ridicule tant il vit dans l’épouvante des actions de son maître…

- Oui, je te l’accorde, mais enfin, c’est bien l’aspect tragiquede cette pièce qui est le plus marquant…Le couple Don Juan – Sganarelle fonctionne sur un mode comique, mais ça n’enlève rien à la cruauté et au cynisme de Don Juan, et à cette fin terrible... Molière a d’ailleurs, à mes yeux, eu beaucoup de courage en écrivant une pièce abordant un sujet aussi sulfureux, alors qu’il se battait déjà pour que son Tartuffe ne soit plus censuré.

- Tu ne peux pasdire que toutes les pièces de Molière sont sérieuses, voire tragiques! L’auteur le dit lui-même : «Les plus beaux traits d’une sérieuse morale sont moins puissants, le plus souvent, que la satire.» Or, la satire fait le comique de la pièce! Molière a, par ailleurs, fait des œuvres qui n’ont rien de sérieux ou de tragiques. Prends Les fourberies de Scapin, ou Les précieuses ridicules. Ce sont desfarces tout ce qu’il y a de plus comiques!

-Certes, mais les farces ont rarement d’autres ambitions que celle d’amuser. Molière a effectivement écrit des pièces destinées à l’unique distraction du spectateur. Mais la plupart de ses grandes pièces sont des critiques pures et simples déguisées en comédies. Pour reparler de Tartuffe, ce n’est rien d’autre qu’une critique violente à l’égard de lareligion. Il propose un spectacle dans lequel les dévots sont présentés soit comme des ridicules (Orgon) soit comme des hypocrites (Tartuffe). En écrivant cette pièce, Molière s’attaque à un bastion très influent : l’Église. Parmi les dévots se trouvent des hommes religieux sincères mais aussi des hommes qui affectent une pratique religieuse et qui profitent de l'influence de ce parti à l'époque.C’est cette seconde catégorie que Molière tente de critiquer, mais l’Église s’est sentie attaquée, et sans doute à juste raison. Dans L’école des femmes, Les Femmes Savantes, il critique la conception traditionnelle et catholique du mariage, il ridiculise les « femmes docteurs », et remarque que ses idées avaient quelques siècles d’avance, car ce qui paraissait ridicule à son époque ne peut plusl’être tout à fait aujourd’hui où les femmes sont totalement émancipées. Dans Le malade imaginaire, Molière met en avant la souffrance des hypocondriaques et la nullité des médecins de l'époque qui impliquait, en cas de maladie grave, la mort à coup sûr! La mort est également très présente dans la pièce : les amants pensent au suicide, Argan et sa plus jeune fille font tous deux semblants à un...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Molière
  • Molière
  • Molière
  • Molière
  • Moliere
  • Moliere
  • Molière
  • Moliére

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !