Négation

Pages: 21 (5226 mots) Publié le: 26 novembre 2012
Thème : La négation
Plan

1 Introduction
2 Partie générale
2.1 Place de la négation
2.2 La négation simple : ne...pas
2.3 La négation zéro
2.3.1 Ensemble vide avec des personnes
2.3.2 Ensemble vide avec des choses
2.3.3 Ensemble vide non marqué
2.4 La négation adverbiale2.4.1 Négation des adverbes de temps
2.4.2 Négation des adverbes de position
2.4.3 Négation des adverbes de séquence
2.5 Les joncteurs simples
2.6 La négation atténuée avec ne
2.7Les différences entre pas et point
2.8 La négation guère
2.9 Nuances de sens de la «négation»
2.10 La«fausse négation»
3 Conclusion
4 Bibliographie



Introduction

Comme on le sait, la langue est un moyen des relations et la compréhension mutuelle des gens dans la société., avec l'aide de qui les gens peuvent exprimer les idées, les sentiments. Chaque langue, y compris la langue française - c'est un système dynamique, qui a 2 types : la morphologie et la syntaxe. Mon travail se rapporte àun tel type comme la syntaxe, qui considère les mots dans la proposition, sa structure, les signes et les types.
Le contenu principal du travail - la considération et l'étude d'un des phénomènes grammaticaux complexes de la langue française - les négations.
L'actualité de ce travail consiste en ce que la négation dans la langue française demande la considération constante parce quechaque langue se développe. La complexité de la langue française consiste en différence avec la langue russe. Malgré la multitude de travaux et les études passées par les linguistes scientifiques, le problème de la négation reste peu étudié.
Grâce à la quantité immense de moyens de la négation dans l'organisation des propositions il y a un problème : dans quels cas il est correct d'utilisern'importe quelle négation.
L’actualité du sujet de ma mémoire de l’année consiste en ce que nous allons analyser tous les moyens existants qui expriment la négation dans la langue française.
Avant tout nous voudrions préciser ce que c’est la «négation». D’après le Petit Robert la «Négation» - n.f. Négatium, XIIe ; lat. negatio, de negare «nier».
1. Acte de l’esprit qui consiste ànier, à rejeter un rapport, une proposition, une existence ; expression de cet acte
2. Manière de nier, de refuser ; mot ou groupe de mots qui sert à nier.[1]
Le but de mon travail consiste en ce qu'examiner les négations les plus utilisées dans la langue française.
Les tâches de mon travail :
1. La considération des moyens de la négation dans la structure de laproposition;
2. La définition des moyens principaux de l'expression de la négation dans la langue française.
Le travail donné se compose de quatre parties. La première partie c'est l'introduction, où nous consindérons les buts et les tâches de ce travail. La deuxième partie - la partie principale, où nous indiquons l'utilisation juste des négations. Aussi dans cette partie on dit que dans lalangue française il y a des exceptions. La troisième partie - la conclusion, où nous racontons du travail fait, sur les moyens les plus utilisés de la négation. La quatrième partie - la bibliographie.Ici nous indiquons la littérature utilisée.
Nous essayons de découvrir le sujet donné le plus possible.

















Partie générale

Pour le grammairien, leterme de négation recouvre à la fois un phénomène sémantique et les formes lexicales et grammaticales sous lesquelles il se réalise. Pour le logicien, l’opérateur de négation inverse la valeur de vérité d’une proposition : la proposition Ulysse n’est pas là possède une valeur de vérité contraire à la proposition affirmative correspondante Ulysse est là : si l’une est vraie, alors l’autre est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la negation
  • La négation
  • La Négation
  • La négation
  • La double negation
  • La double négation
  • la nature est elle une négation de la culture
  • La négation entre l'absolu et le relatif

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !