Napoléon, héritier ou fossoyeur de la révolution ?

688 mots 3 pages
Introduction :
En 1789, un peuple enthousiaste a salué l'avènement d'une période de justice et de liberté. Issu de la petite noblesse corse, Bonaparte a vingt ans quand débute la Révolution française. Il est alors lieutenant d'artillerie. L'entrée de la France dans la guerre, en 1792, lui permet de démontrer ses talents de chef et de stratège.
Dix ans après la révolution, le 9 novembre 1799 (18 Brumaire An VIII, selon le calendrier républicain), le général Napoléon Bonaparte, met fin au régime du Directoire par un brutal coup d'État. Il ouvre la voie à sa propre dictature et met fin à la Révolution proprement dite sans éveiller d'autres réactions qu'un profond soulagement.

Napoléon, l'incontestable successeur de la Révolution.

a) Le début de l'ascension pour Napoléon Bonaparte

a) 1) La déchéance du Directoire

En 1799, la France dirigée par le Directoire, est menacée par l’Europe des rois coalisés et par l'instabilité de ce gouvernement qui éprouve beaucoup de difficultés à faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'État et qui encourage ses généraux victorieux à rançonner les pays conquis à défaut de pouvoir compter sur des impôts efficaces.

a) 2) Un complot du Directoire contre le Directoire.

Prêts à toutes les compromissions pour éviter la restauration monarchique qui signerait leur perte, les Directeurs, sur une idée de l'abbé Sieyès, tête pensante des révolutionnaires modérés, décident de monter un complot afin de préparer un coup d'état pour renverser le régime instable du Directoire et assurer la stabilité de la République.

Pour cela, le complot a besoin d'un général populaire et glorieux. Justement, Bonaparte, qui revient à Fréjus le 8 octobre 1799, de retour d'Égypte est celui vers qui décident de se tourner ces conspirateurs.

a) 3) Le coup d'État.

Conformément au plan établit par le Directoire, Napoléon Bonaparte renverse le Directoire par un coup d'État les 9 et 10 novembre 1799 (18 et 19 Brumaire an VIII

en relation

  • Napoléon est il le continuateur de la revolution
    909 mots | 4 pages
  • Synthèse 2 décembre 1851
    643 mots | 3 pages
  • Napoléon ier consolide-t-il ou renie-t-il l'héritage révolutionnaire ?
    290 mots | 2 pages
  • Le régime de napoléon bonaparte
    953 mots | 4 pages
  • La france napoléonienne
    3312 mots | 14 pages
  • Napoléon est-il le sauveur ou le fossoyeur de la révolution française ?
    575 mots | 3 pages
  • Que reste-t-il de la souveraineté nationale sous le consulat et l’empire ?
    1948 mots | 8 pages
  • Napoléon est-il le continuateur de la révolution ?
    1259 mots | 6 pages
  • introduction dissertation révolution française
    475 mots | 2 pages
  • Salaire
    4752 mots | 20 pages
  • Le rôle du sénat sous le consulat et l’empire
    1287 mots | 6 pages
  • La france en 1814
    2188 mots | 9 pages
  • LOUIS XVIII «il faut royaliser la nation et nationaliser la royauté »
    1401 mots | 6 pages
  • Napoléon Bonaparte, fossoyeur ou continuateur de la révolution ?
    823 mots | 4 pages
  • Napoléon et la revolution
    2274 mots | 10 pages