Nationalisme

815 mots 4 pages
-Dans la Grèce antique, le terme de métèque désigne l'étranger domicilié dans une cité, autre que celle dont il est originaire. Il ne comporte alors aucune connotation péjorative.
Le nationalisme c'est le sentiment de vif attachement à la nation, c’est-à-dire d'une grande exaltation de l'idée nationale ; c'est également une doctrine politique qui affirme la primauté de l'intérêt national, sur les intérêts particuliers de ses composantes d'une part et sur les intérêts des autres nations d'autre part.
Le nationalisme en tant que doctrine et idéologie s'est cristallisé au XIXe siècle et au XXe siècle simultanément dans plusieurs pays d'Europe.
-Par polis (en grec ancien πόλις / pólis ; « cité » dans l'étymologie latine « civitas » ; au pluriel poleis) on désigne la cité-État en Grèce antique, c'est-à-dire une communauté de citoyens autonomes ,de métèques et d'esclaves .
Scolastique vient du latin schola (ae, f), école. Il s'agit d'une philosophie développée et enseignée dans les universités au Moyen Âge visant à concilier la philosophie antique (particulièrement l'enseignement de la philosophie première d'Aristote) avec la théologie chrétienne.
-pour la période de la Révolution française comprise entre juin 1793 et thermidor an II (juillet 1794), la Terreur est une politique radicale qui doit permettre de répondre aux dangers qui menacent la Première République. Voir aussi Bertrand Barère de Vieuzac, Jean-Paul Marat ou Maximilien de Robespierre.
L'Ancien Régime est la période de l'histoire de France qui va de la fin du Moyen Âge à la Révolution française (XVIe - XVIIIe siècle). Cette période correspond aux Temps modernes ou Époque moderne.
-Le Coran (arabe : القرآن ; al qur'ān, lecture) est le livre le plus sacré de la religion musulmane. C'est aussi le premier livre à avoir été écrit en arabe, langue qu'il a contribué à fixer.
Le jihad invite les musulmans à combattre afin de s'améliorer ou d'améliorer la société[4],[5]. De nombreux savants musulmans

en relation

  • Nationalisme
    1206 mots | 5 pages
  • Nationalisme
    618 mots | 3 pages
  • nationalisme
    992 mots | 4 pages
  • nationalisme
    6690 mots | 27 pages
  • Le nationalisme
    1274 mots | 6 pages
  • Les nationalisme
    1409 mots | 6 pages
  • Le nationalisme
    320 mots | 2 pages
  • nationalisme
    376 mots | 2 pages
  • Nationalisme
    2187 mots | 9 pages
  • Nationalisme
    4376 mots | 18 pages