Nfvk

Pages: 11 (2598 mots) Publié le: 24 mai 2013
Dans les sociétés qui essaient de contrôler l’incertitude, l’anxiété se manifeste dans des démonstrations d’agressivité et à travers une extériorisation des émotions pour lesquelles la société a organisé des issues de secours. Dans ces pays-là, le haut niveau d’agressivité rend dangereux les conflits et la concurrence entre les personnes. Les pays qui acceptent davantage l’incertitude de l’avenirsont aussi ceux où l’on prend le plus facilement des risques personnels. La réalisation personnelle passe dans ces pays, par la prise d’initiatives, alors que pour les autres elle se définit plutôt en termes d’acquisition de sécurité, ce qui empêche les individus de prendre des risques d’ordre personnel. Les pays angoissés par l’avenir sont aussi ceux qui pratiquent des religions insistant surdes certitudes absolues et intolérantes vis-à-vis d’autres religions. L’incertitude est un concept clé des théories modernes d’organisation, souvent relié à un autre concept : celui de l’environnement (tout ce que l’entreprise ne contrôle pas directement) dans lequel fonctionne l’organisation. Les entreprises tentent de contrôler les évènements incertains de deux façons différentes : ellescontrôlent les besoins futurs qu’elles peuvent correctement anticiper et puis elles contrôlent et surmontent les besoins futurs de leur environnement, en imposant des plans, en mettant en œuvre des procédures standardisées d’opération et en suivant des traditions industrielles. La vie des entreprises se trouve profondément affectée par cette dimension culturelle. De même que les sociétés humaines utilisentla technologie, la loi et la religion pour lutter contre l’incertitude, les entreprises emploient aussi des techniques, des règles et des rites. Ces derniers ont pour fonction de rendre tolérables les incertitudes inévitables. On peut les classer de la manière suivante : réunions, programmes de formation au management, mémos et rapports, certaines parties du système de comptabilité, une grandepartie du système de planning, une grande partie des mécanismes de contrôle, et enfin, la nomination d’experts. Les règles de tolérance de l’incertitude peuvent aussi affecter l’exercice du pouvoir dans les entreprises. Si dans un groupe social la norme est un refus de l’incertitude, ceux qui la contrôlent auront plus de pouvoir que ceux qui gouvernent des groupes où elle est plus facilementacceptée.

- L'individualisme

Individu ou collectivité, ces notions font référence au degré d'indépendance et de liberté que peuvent revendiquer les membres d'une société. Les sociétés humaines diffèrent donc entre elles dans les relations que les individus entretiennent avec les autres membres de la collectivité. D’une façon générale on peut dire que les sociétés communautaires valorisent le tempspassé pour le groupe, tandis que les sociétés individualistes valorisent le temps passé par les individus pour leur vie personnelle. Il existe une relation entre le niveau de développement technique et la culture individualiste.



D’un côté les pays les plus riches sont ceux qui sont devenus les plus individualistes ; de l’autre côté les pays les plus pauvres sont ceux qui ont conservé unevie plus communautaire. L’esprit communautaire se manifeste par un besoin de formation accrue, de bonnes conditions physiques de travail et une utilisation adéquate des capacités professionnelles : trois aspects du travail qui accentuent la dépendance de l’individu envers l’organisation. L’esprit individualiste se manifeste par le besoin d’avoir du temps pour sa vie personnelle, l’existence deliberté dans son travail et la possibilité de relever des défis : trois aspects qui accentuent l’indépendance envers l’organisation. Les trois pays les plus individualistes sont les Etats-Unis, l’Australie et la Grande-Bretagne. La France, comme tous les autres pays européens, se classe du côté individualiste. Les pays arabes et tous les pays en voie de développement se retrouvent du côté des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !