Nicolas boileau représenter la mort sur scène

608 mots 3 pages
Nicolas Boileau, écrivain du XVIIe siècle, c’est illustré comme fervent défenseur de l’esthétique classique, prenant parti pour les Anciens lors de la querelle des Anciens contre les Modernes.
Dans son ouvrage, Art poétique publié en 1674, il définit une règle fondamentale de la tragédie classique, celle de la bienséance et plus particulièrement le cas de la représentation de la mort sur scène, ce qui est pour lui «ce qu’on ne doit pas voir». Pour l’écrivain la mort du héros rapportée serait «art judicieux». Pourtant la mort du héros dans une tragédie est un élément fondamental et la représentation de la mort sur scène donne tout son sens à la cérémonie de tragique.
Alors la représentation de la mort sur scène est-elle préjudiciable au spectacle théâtral ou participe-t-elle pleinement à la cérémonie tragique ?
La mort du héros sous forme de raconté reste un «art judicieux» cependant la représentation de la mort sur scène donne tout son sens à la pièce. Mais au final la mort est un élément essentiel de la cérémonie tragique qu’elle soit visible ou non par le spectateur.

Cependant la représentation de la mort sur scène donne tout son sens au théâtre, comme nous l’énonce Victor Hugo. Pour l’auteur le théâtre doit représenter «tout ce qui existe dans le monde, dans l’histoire, la vie, dans l’homme… » . La tragédie est un drame, c’est-à-dire une action, une imitation de la vie des hommes sur une scène de théâtre. Il est donc important que la mort du héros soit représentée sous les yeux des spectateurs, c’est la scène la plus importante d’une pièce tragique car elle suscite chez le spectateur terreur et pitié.
Par ce fait, représenter la mort implique un important travail de mise en scène. La mise en scène étant tout l’enjeu du théâtre. Dans Dom Juan Molière décide d’impressionner le spectateur grâce à des jeux visuels et sonores. Pour exemple, au moment de la mort du héros dans la pièce de Molière, le tonnerre gronde accompagné d’éclairs, la terre

en relation

  • Analyse d'un extrait du chant iii de nicolas boileau
    2397 mots | 10 pages
  • L'art poétique de nicolas boileau
    438 mots | 2 pages
  • La mort au theatre
    979 mots | 4 pages
  • Etude de beckett - règle de théatre
    1231 mots | 5 pages
  • Les satires, Nicolas Boileau
    1357 mots | 6 pages
  • Documents
    689 mots | 3 pages
  • Huihooinol
    1795 mots | 8 pages
  • Le classicisme
    4556 mots | 19 pages
  • Dossier classicisme
    4626 mots | 19 pages
  • Electre de jean giraudoux, une tragédie classique ?
    1002 mots | 5 pages