Notion de colonisation bactéirenne

2710 mots 11 pages
Notions de colonisation bactérienne, d’infections bactériennes communautaires et liées aux soins
Moyens de lutte Coût et impact social Indicateurs

Marie-Hélène Nicolas-Chanoine Service de Microbiologie, Hôpital Beaujon, Clichy Faculté de Médecine D. Diderot, Inserm U773, CRB3 Université Paris VII

Colonisation bactérienne

A) Résidente B) Transitoire C) Opportuniste

Colonisation bactérienne résidente
Plus de cellules bactériennes que de cellules humaines chez l’homme
Où sont ces bactéries ? A la frontière entre le corps humain et le monde extérieur peau et muqueuses (buccale, nasale, oreilles, gorge et tube digestif) Quelles sont ces bactéries? • de multiples espèces dont des inconnues - sur la peau (flore cutanée ou microbiote cutané) et - dans le tube digestif (flore digestive ou microbiote intestinal) • flore anaérobie facultative (vit en présence et en absence d’oxygène) et flore anaérobie stricte (l’oxygène est toxique pour ces bactéries)

Colonisation bactérienne résidente
Exemple : flore du tube digestif ou microbiote intestinal

500 espèces : - large prédominance des espèces anaérobies strictes qui sont chacune en très grande quantité: 1011/gr de selles,

- des espèces anaérobies facultatives dont des entérobactéries. Une espèce à retenir l’espèce Escherichia coli : 108/gr de selles.

● = cocci ▬ = bacilles

Colonisation bactérienne résidente

Flore résidente ou commensale = convivialité entre les différentes espèces de bactéries et entre elles et l’hôte qui les héberge = vie en symbiose

Colonisation bactérienne résidente
Rôle de la flore résidente ?

Rôle bénéfique = nos amies les bactéries

Stimulation du système immunitaire local

Colonisation bactérienne résidente
Rôle bénéfique = nos amies les bactéries Protection contre l’implantation et la multiplication de bactéries étrangères potentiellement pathogènes

Colonisation bactérienne résidente
Rôle bénéfique = nos amies les bactéries Synthèse de produits

en relation