Notre part d'humanité

2370 mots 10 pages
Séquence 2: notre part d'humanité
La bruyère "les caractères" XII-1688
Polimique: critiquer violiament avec les mots.
=> L'homme est l'annimal le moin résonable c'est à dire qu'il n'est pas d'auter de raison car l'homme est orgueilleux, il met leur raison, leur connaissance pour se condemner, s'annéantir. L'Homme par l'intéligence met en oeuvre la destruction des autres. Il a un plaisir dans la souffrance de l'autre.
Rabelais est contre la guerre de conquète contrairement à la Bruyère. Le progrés humain c'est de savoir garder devant les yeux cette part d'Humanité. La bruyère dénonce l'Homme en général. La fontaine dénonce le pouvoir du roi. Ce sont des écrivains engagé.
1- le respet de l'autre quelque sois sa condition . La fontaine : Louis 14 => classisme avent le classisisme : l'humanisme. Le baroque: la mort avec beaucoup du furiture ronsard " je n'ai plus que les os" => limite du baroque.
16° siècle: espoire mais guerre de religions => baroque
Pour la poesie, Louis 14 instaure des règles même gramatical (17° siecle. Exemple : roué=> roi) . Classisisme : bataille entre les ensient et les modernes bataille litéraire. Ancien: référence à l'antiquité. Moderne : apelle à l'imaginaire. Péro; fontenelle; La fontaine.
La fable : un récit avec une naration . Les temps utilisé sont le passé-simple, l’imparfait , passé- composé, présent et le future . Elle dispose d’un narateur et d’un chronologie d’action avec des verbe d’action, des verbe de mouvement ou des verbes de parole. Les personage peuve etre décrit phisiquement ou moralement . Il peut y avoir aussi une description dans leur discour. La fable comporte une cituation initiale et final avec des boulversement, des renversements, des intervantion du naratar qui est vu par le changement de temps . On dis que le récit est le corp de la fable. La moral est donc soit au début de la flable ( le loup et l’agneau ) soit elle est a la fin de fable ou alors le lecteur aura pour rôle de la déduire. Le temps est

en relation

  • L'humanité
    2600 mots | 11 pages
  • Notion d'humanité dans l'ordre juridique belge
    5739 mots | 23 pages
  • RECENSION: Puissance de l'Humanité
    2108 mots | 9 pages
  • La culture travaille-t-elle à nous rendre plus humains ?
    861 mots | 4 pages
  • Démonstration de hume
    743 mots | 3 pages
  • Boule de suif
    821 mots | 4 pages
  • Ethnocentrisme
    676 mots | 3 pages
  • La vulnerabilité
    983 mots | 4 pages
  • Dissert
    2670 mots | 11 pages
  • Diversité
    2589 mots | 11 pages