Nouvelles technologies, démocratie et citoyenneté

Pages: 10 (2434 mots) Publié le: 14 avril 2011
Jean-Pierre ARCHAMBAULT
Que les hommes soient mauvais disait Kant, la plainte en est aussi
ancienne que l'histoire. L'opinion adverse existe, que le monde progresse
du mal vers le mieux. Opinion héroïque disent certains, car souvent
démentie.
Et les nouvelles technologies de l’information et de la communication
là-dedans ? Nous font-elles entrer dans un nouvel âge de la
citoyenneté, allantjusqu’à permettre l’éclosion de nouveaux citoyens ?
Favorisent-elles un épanouissement de la démocratie, en instaurant une
cyberdémocratie ? Ou peut-on dire qu’il n’y a vraiment rien de nouveau
et que les mêmes pièces se rejouent à l’identique, le décor seul ayant
changé ?
Ce genre de questionnement sur les effets supposés des techniques
ne date pas d’hier. En effet, il accompagnerégulièrement leur émergence.
Il est en général moins serein que la nature de son objet initial, scientifique
et technologique, pourrait le laisser penser. Ainsi, en son temps,
Ampère a pourfendu la machine à vapeur, force arguments scientifiques
à l'appui. Au début du 20ème siècle un lobby du courant continu a voulu
convaincre que le recours au courant alternatif menait à une impasse,
force argumentsscientifiques et techniques à l'appui.
On pourrait multiplier les exemples : les hommes entretiennent
avec la neutre technique des relations qui ne sont pas dénuées de
passion. Pour les uns, la dernière innovation technologique (que ce soient
les chemins de fer ou l’ordinateur) signifie enfin le bonheur sur terre.
Pour les autres, elle ne laisse rien présager de bon. Il est des débats (lesmérites comparés du Mac et du Pc par exemple) qui ont un petit parfum
de « guerre de religion » et gagneraient à davantage de laïcité.
Mais qu’en est-il de la cyberdémocratie ?
70
Jean-Pierre ARCHAMBAULT LA REVUE DE L'EPI
LA CYBERDÉMOCRATIE
Depuis 1996, à Villena, la communauté autonome de Valence
(Espagne) expérimente un projet Infoville. Non seulement les cybercitoyens
peuvent se tenirinformés des arrêtés municipaux ou connaître
la dette de la commune, suivre les conseils municipaux en direct, mais ils
sont également conviés à exprimer leur opinion.
Dès janvier 1995, la cité italienne de Bologne s’est dotée d’un
« réseau civique », Iperbole. En plus des services proposés par son homologue
espagnol, le projet entend développer le concept de signature
numérique. L’objectifpremier est de proposer aux Bolognais des services
de qualité, de leur donner la possibilité d’accomplir un certain nombre de
formalités de chez eux, leur évitant ainsi dans un avenir proche d’avoir à
se déplacer jusqu’aux guichets. Un programme d’alphabétisation numérique
accompagne la montée en charge du réseau.
A Parthenay, dans les Deux-Sèvres, 30 % des habitants sont reliés
au réseau, etla commune s’est dotée d’un site Internet participatif sur
lequel les citoyens peuvent dialoguer entre eux, commander des formulaires
administratifs, faire leurs courses ou interpeller leurs élus locaux.
De telles initiatives ont tendance à se multiplier, même si elles
sont encore loin de s’être banalisées. Le mouvement, irréversible, est
lancé.
Contrairement à une idée reçue selon laquelle,les gens se repliant
sur la sphère privée, le tissu associatif se réduirait, le nombre
d’associations est en augmentation. Il est vrai cependant que, désertant
quelque peu les buts à caractère universel et d’intérêt général, leur
raison d’être est souvent très spécialisée. Le courrier électronique contribue
à leur fonctionnement et à leur pérennité.
Par ailleurs, des syndicats consultent endirect leurs adhérents
afin de définir les modalités d’actions les plus adaptées à l’état d’esprit
général et au rapport de forces. Ici, dans des entreprises où le fait
syndical n’est pas reconnu, malgré la loi, des salariés utilisent Internet
pour informer leurs collègues. Là, des campagnes internationales
diverses, d’opinion ou de pression, ont pu se développer avec une
efficacité...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Citoyenneté et démocratie
  • La citoyenneté dans la démocratie
  • Nouvelles technologie
  • Nouvelles technologies
  • nouvelle technologie
  • Nouvelle technologie
  • Le nouvelles technologies
  • Les nouvelles technologies

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !