Oedipe

900 mots 4 pages
REPRISE D’UN MYTHE TRAGIQUE AU XXEME SIECLE
LA MACHINE INFERNALE, Jean COCTEAU, 1934
Cocteau reprend le mythe d’Œdipe qui tente en vain d’échapper à son destin.
RAPPEL : pour pouvoir apprécier dans quelle mesure l’œuvre rompt ou continue la tradition de la tragédie, il faut connaître un peu l’histoire de la tragédie ( théâtre de l’Antiquité et siècle classique).
Voir pour cela les petites fiches HDA lues en classe.
CONTINUITE :
Reprise du mythe : la mythologie a inspiré les pièces des dramaturges de l’Antiquité ( Sophocle par exemple) et du siècle classique. Cocteau s’inscrit dans cet héritage de la tragédie en reprenant le mythe d’Œdipe.

-

-

-

Fonction de la tragédie : la tragédie instruit le spectateur, elle le fait réfléchir à la part de tragique propre à l’existence humaine. Ici, il y a une mise en scène de l’aveuglement de l’homme face à son destin

Forme :
- Reprise d’une voix qui annonce le destin avant chaque acte, on renoue avec la tradition du chœur antique.
- Le dernier acte réécrit l’Œdipe-Roi de
Sophocle.

RUPTURE :
Liberté prise avec le mythe ( par exemple, le Sphinx donne la réponse à
Œdipe).
Influence de la psychanalyse. Freud a utilisé le personnage d’Œdipe pour expliquer les pulsions et désirs inconscients de l’homme.
Influence du contexte historique : entre les deux guerres, apparaît l’inquiétude de l’homme face à son destin.

-

Beaucoup d’humour,
Fantaisie des costumes,
Traitement particulier du personnage de la mère, attirée par les jeunes garçons ou de Tirésias surnommé « Zizi ».

-

Alors que le chœur, personnage collectif et anonyme, exprimait les réactions et les émotions de la communauté chez
Sophocle, la Voix chez Cocteau commente l’action avec distance ( voir les deux extraits a. et b.)
Cocteau prend l’histoire bien plus tôt que
Sophocle.

-

C’est le propre même des mythes d’être racontés, repris, modifiés. Cocteau renouvelle le traitement de ce sujet de tragédie,

en relation

  • Oedipe
    1184 mots | 5 pages
  • Oedipe
    1337 mots | 6 pages
  • Oedipe
    447 mots | 2 pages
  • Oedipe
    449 mots | 2 pages
  • Oedipe
    1547 mots | 7 pages
  • Oedipe
    335 mots | 2 pages
  • oedipe
    312 mots | 2 pages
  • Oedipe
    1157 mots | 5 pages
  • Oedipe
    1969 mots | 8 pages
  • Œdipe
    49859 mots | 200 pages