On est pas couché

576 mots 3 pages
Les marques d'énonciation dans le langage courant[modifier]

Dans le langage courant, une phrase telle que Ce jour-là, il pleuvait ne comporte pas de marque d'énonciation : le locuteur ne montre en aucune manière qu'il est en train de parler. En revanche, dans Tu sais, je crois bien qu'il va pleuvoir aujourd'hui, le locuteur montre sa présence par :

La présence des première et deuxième personnes ; La terminaison verbale -s du verbe savoir, révélant la présence d'une deuxième personne et donc forcément d'une première personne ; Le futur périphrastique va pleuvoir, qui montre que le locuteur envisage le futur par rapport au moment qui lui est immédiatement contemporain ; L'adverbe bien, qui montre un jugement de valeur et donc la présence du locuteur ; L'adverbe aujourd'hui, qui indique le moment où le locuteur parle (et qui révèle donc son existence), au contraire de ce jour-là.

D'une manière générale, les marques d'énonciation sont :

des adverbes lorsqu'ils supposent un jugement de la part du locuteur, si discret soit-il, ou une indication concernant le locuteur (demain, hier, tout à l'heure n'ont de sens que par rapport au moment où le locuteur parle, au contraire de le lendemain, la veille, quelques instants plus tard, qui ne sont pas des marques d'énonciation) ; des pronoms lorsqu'ils concernent le locuteur ou un interlocuteur ; certains tiroirs verbaux : le présent d'énonciation, mais aussi le passé composé ou le futur qui, contrairement au passé simple ou au conditionnel, n'ont de sens que par rapport au moment où s'exprime le locuteur. les adjectifs gradables (noir, joli, vrai, mais pas présidentiel ni antique) ; ils expriment un jugement du locuteur. tout signe qui montre un jugement ou une quelconque subjectivité de la part du locuteur : par exemple, un point d'exclamation : Ce jour-là, il pleuvait !

Extension de l'étude des marques d'énonciation aux œuvres

en relation

  • Couche
    3178 mots | 13 pages
  • Les couches
    355 mots | 2 pages
  • Couche limite
    5193 mots | 21 pages
  • Couche d'ozone
    639 mots | 3 pages
  • La couche d'ozone
    950 mots | 4 pages
  • La couche d'ozone
    369 mots | 2 pages
  • Couche d'ozone
    4133 mots | 17 pages
  • Nrpp sur le coucher
    490 mots | 2 pages
  • la couche d'ozone
    524 mots | 3 pages
  • Couche d'ozone
    503 mots | 3 pages