« Oui, la réalité n’est pas un lieu agréable, tout ce qui peut nous en arracher est bienvenu. »

Pages: 3 (576 mots) Publié le: 9 janvier 2014
« Oui, la réalité n’est pas un lieu agréable, tout ce qui peut nous en arracher est bienvenu. »
Woody Allen

Ce qui est réel, ce qui existe en fait, par opposition à ce qui est imaginé, rêvé,fictif. Vivre dans ce rêve, dans une bulle monotone est la grande angoisse de tous jeunes gens occidentaux du XXIème siècle. Profiter de sa jeunesse et vivre pleinement sa vie est la nouvelle doctrined’aujourd’hui. La peur de passer à côté de choses exceptionnelles ou de ne pas vivre dans le réel est si grande que l’on ne supporte plus la simple idée d’avoir une vie ennuyeuse. Le cercle infernal dumétro, boulot, dodo est en effet inconcevable.
Néanmoins, selon Woody Allen cette réalité que l’on recherche, cette envie de vivre dans un monde remplis de rebondissements n’est pas si attrayant qu’iln’y paraît. Car vivre dans une bulle peut paraître terrible, mais où y souffre peu, du moins, le risque y est plus faible et le bonheur plus facilement atteignable.
Ce sont ces deux visions que l’onpeut qualifier de mode de vie que nous allons approfondir. Nous allons tout d’abord commencer par analyser la thèse en opposition à celle de W. Allen, c’est-à-dire qu’il faut vivre dans le réel puis parla suite, la thèse prônée de l’auteur. Pour finir, nous établirons un petit bilan de cette argumentation.

Nous avons tous en nous une crainte de se retrouver en fin de vie et de se rendre comptequ’au fond, nous n’avons pas réellement vécu mais plutôt survécu, que notre vie n’a pas vraiment servie à grand-chose, que nous étions juste présents sur terre comme n’importe quel autre être humain.C’est pourquoi certaines personnes se créent des problèmes ou espèrent secrètement une quelconque catastrophe qui donnera peut-être du sens à leur vies. C’est cette envie de vivre dans ce réel, de donnerdu sens à notre vie qui nous pousse à agir de façon illogique voir immorale.
Ce réel tant recherché cache pourtant autant de déplaisance que de fascination. Car avec une vie mouvementée...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • On peut rire de tout, oui mais pas avec n'importe qui
  • oui on peut
  • Le théatre, lieu de toutes les libertés?
  • La litteration n'est elle que le reflet de la realiter
  • Nulle pour tout ce qui n'est pas scientifique
  • Tout n'est il que représentation
  • on n'est pas tout seul
  • Nulle pour tout ce qui n'est pas scientifique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !