Paris haussmanien

Pages: 10 (2270 mots) Publié le: 6 juin 2012
Les transformations de Paris sous le Second Empire ou travaux haussmanniens constituent une modernisation d'ensemble de la capitale française menée à bien de 1852 à 1870 par Napoléon III et le préfet Haussmann.


Le projet a couvert tous les domaines de l'urbanisme, aussi bien au cœur de Paris que dans ses quartiers extérieurs : rues et boulevards, réglementation des façades, espaces verts,mobilier urbain, égouts et réseaux d'adduction d'eau, équipements et monuments publics.

Violemment critiquée par certains de ses contemporains, oubliée pendant une partie du XXe siècle puis réhabilitée par le discrédit de l'urbanisme d'après-guerre, cette œuvre conditionne toujours l'usage quotidien de la ville par ses habitants. Elle a posé le fondement de la représentation populaire de lacapitale française à travers le monde en superposant au vieux Paris et à ses ruelles pittoresques un Paris moderne fait de grands boulevards et de places dégagées.

Paris a connu sous le Second Empire ses plus grandes modifications. Avec la loi du 16 juin 1859, sont promulguées l’annexion des communes qui enserraient la Ville et la dénomination de vingt nouveaux arrondissements.


1852 : unempereur moderniste et décidé face à une capitale médiévale

L’île de la Cité et son tissu urbain médiéval avant les travaux haussmanniens (plan Vaugondy de 1771)

L’île de la Cité remodelée par les travaux d’Haussmann : nouvelles rues transversales (rouge), espaces publics (bleu clair) et bâtiments (bleu foncé)

Au milieu du XIXe siècle, le centre de Paris, contrairement aux idées reçues,n’est plus une cité du Moyen Âge. Paris s’est toujours reconstruit sur lui-même, mais il est vrai que la croissance démographique de la capitale, au XVIIIe siècle et dans les premières décennies du XIXe siècle, provoque une densification considérable des quartiers du centre, c’est-à-dire les quartiers situés à l’intérieur de l’ancienne enceinte de Charles V rectifiée sous Louis XIII. Un lacis de ruesétroites gêne la circulation (en 1851 à Paris, il y a 60 259 voitures et la longueur de toutes les rues de la ville réunies atteint 500 kilomètres1) et les maisons accueillent une population pauvre de plus en plus nombreuse, à l’origine d’une insalubrité dénoncée par les hygiénistes. Selon les idées de l’époque, l’étroitesse des rues et la hauteur des maisons empêchent la circulation de l’air et ladispersion des « miasmes » porteurs de maladies et de mort2. Les classes riches tendent de plus en plus à quitter ces quartiers pour s’installer au large dans les faubourgs du nord et de l’ouest. C'est à ce processus de paupérisation du centre, avec la dangerosité politique qui l’accompagne, que, fondamentalement, les grands travaux du XIXe siècle vont s’attaquer.
Les premières tentatives demodernisation

Le constat n'est pas nouveau. Depuis le début du XVIIIe siècle, la percée du centre de Paris est présentée comme une nécessité par les autorités : l'aménagement des quais de la Seine et la destruction des maisons sur les ponts, dans les années 1780, obéissent à ce souci à la fois de circulation, d'hygiène et de contrôle de l'espace3. Sous la Révolution française, en 1794, une «Commission des artistes » réalise un plan qui propose de nouvelles percées dans Paris. Une rue doit relier en ligne droite la place de la Nation à la grande colonnade du Louvre, dans le prolongement de l'actuelle avenue Victoria : elle préfigure le futur grand axe est-ouest et démontre un souci de mieux mettre en valeur les monuments publics.

Napoléon Ier amorce, à l'emplacement de propriétésecclésiastiques devenues biens nationaux, une rue monumentale le long du jardin des Tuileries. C'est la rue de Rivoli, dont le prolongement jusqu'à l'Hôtel-de-Ville sera largement entamé sous la Seconde République et achevé au tout début du Second Empire : cet axe, qui emporta de nombreuses maisons, sera plus efficace sur le plan de la circulation que celui du plan des Artistes. Il se sert aussi...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La révolution haussmanienne
  • Travax haussmaniens
  • Paris
  • Paris
  • Paris
  • paris
  • Paris
  • Paris

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !