Pascal les pensées

Pages: 5 (1122 mots) Publié le: 1 avril 2011
1 A quel genre littéraire rattacher les Pensées ?
Le titre « Pensées de Monsieur Pascal sur la religion et sur quelques autres sujets » a été donné aux notes laissées par Pascal qui projetait d’écrire une « Apologie de la religion chrétienne ». Pascal hésitait lui-même sur la forme à donner à son ouvrage, comme le prouvent les pensées de la liasse «Ordre ». Telle qu’elle nous est parvenue dansson inachèvement l’œuvre relève de plusieurs genres littéraires en vogue au XVIIe siècle, le fragment moraliste, le dialogue, et bien sûr, l’apologie.

I le fragment moraliste
Le XVIIe siècle a été marqué par les moralistes, La Bruyère, auteur des Caractères et La Rochefoucauld auteur des Maximes, pour ne citer que les plus célèbres, dont les œuvres présentent un aspect discontinu. C’estaussi un trait de l’œuvre de Pascal. Dans la partie de l’ouvrage qui est au programme, ses « pensées » regroupées par liasses se rattachent à un titre indiqué au début de la liasse, qui concerne le comportement moral de l’homme : « Vanité », « misère », ennui » « contrariétés », divertissement ». Mais à l’intérieur des liasses, elles se succèdent parfois sans aucun lien, comme en témoigne cet extraitde « Vanité » :
« 17 Il a quatre laquais. 18 Il demeure au delà de l'eau. 19 Si on est trop jeune on ne juge pas bien, trop vieil de même. » Aucun thème commun entre ces trois pensées, dont seule la dernière est développée sur plusieurs phrases. C’est pourquoi l’on parle de « fragments ».
Parmi les pensées les plus lapidaires, certaines se rattachent au genre de la maxime (sentence brèved’ordre moral). Ainsi ce fragment 124 de la liasse « Divertissement » : « Les hommes n’ayant pu guérir la mort, la misère, l’ignorance, ils se sont avisés, pour se rendre heureux, de n’y point penser. » caractérisé par le présent de vérité général et l’universalité explique l’origine du divertissement.
D’autres fragments apparaissent comme des aphorismes (du grec aphorismos : définition = formulebrève et frappante) : « Il n’est pas bon d’être trop libre. Il n’est pas bon d’avoir toutes les nécessités. » 53 Ici, la formule est frappante à cause de l’anaphore, et du paradoxe qu’elle expose. Elle n’apparaît pas comme une réflexion inachevée, mais une phrase qui se suffit à elle-même. En cela, elle est caractéristique de l’aphorisme.
D’autres pensées apparaissent davantage comme desnotes incomplètes, ou des plans. Ainsi « Deux infinis, milieu » (« Vanité », 38) la lecture du fragment 185 de la liasse XV « Transition de la connaissance de l’homme à dieu » apparaît comme un développement de cette note.
Il est donc difficile de déterminer si les pensées relèvent vraiment du genre du fragment. C’est clair pour certaines d’entre elles, mais d’autres sont beaucoup plus développéeset donnent à penser que Pascal songeait à élaborer une apologie entièrement rédigée.

II Une apologie
Une apologie est un texte argumentatif visant à défendre quelqu’un ou quelque chose. C’est un genre ancien datant de l’époque où les Chrétiens devaient défendre leur foi contre le paganisme. Au temps de Pascal, elle prend une autre forme : il s’agit de lutter contre une incroyance qui semblemettre en danger la foi et l’Eglise. Les huit premières liasses ne constituent qu’une partie d’un projet plus ambitieux, dont Pascal présente le plan dans le fragment 4 de la liasse « Ordre » …: « 1re partie. Misère de l'homme sans Dieu. 2e partie. Félicité de l'homme avec Dieu.
Autrement. 1re part. Que la nature est corrompue, par la nature même. 2e partie. Qu’il y a un réparateur, parl'écriture. » Ce passage rattache clairement à l’apologie, c'est-à-dire un discours destiné à défendre la foi.
Dans ce cadre, les liasses que nous étudions constituent une partie de l’apologie de Pascal, plus précisément celle qui décrit les misères de l’homme. En effet, Pascal montre que l’homme est malheureux : par passion, il accomplit des actions vaines sous des prétextes futiles. Sa raison ne...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Pensées pascal
  • pascal , pensee
  • Les pensées de pascal
  • Pascal les pensées
  • Les pensées de pascale
  • Pascal pensées
  • Pascal, pensées
  • pascal pense

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !