Pascal les pensées

Pages: 7 (1536 mots) Publié le: 28 avril 2010
MISÈRE de l’homme sans Dieu

Liasse 2 : Vanité

Les substituts du mot misère dans le texte sont bassesse, faiblesse et petitesse.
Vanité, misère et ennui sont des liasses liées entre elles. La définition de la vanité est le vide, le néant, qui s’oppose à l’être, l’apparence à la réalité.
Cette liasse met en évidence les incohérences, les contradictions humaines, et qui font toute lavanité des humains, parce qu’ils ne peuvent s’attacher à autre chose. Toutes ces contradictions montrent l’échec de la toute puissance de la raison humaine, qui est en fait vide.

1. La vanité est tout d’abord dans le jugement, et surtout dans l’impossibilité de bien juger : les hommes attachent ainsi beaucoup de valeur à ce qui n’en a pas ou peu. La vanité est aussi dans les choses car elles neméritent pas l’attention ou l’estime que l’homme leur porte.
Exemples :
• Fragment 11 : expérience des visages semblables qui font rire alors que seuls n’ont rien de risible. Ce fragment est à rapprocher du fragment 37, sur la peinture. Tous deux traitent de la ressemblance. Il n’y a pas de quoi attacher de l’importance à un fait en se fondant sur sa ressemblance : c’est une perte de temps.
•L’attitude de l’homme face au temps est tout aussi inconséquente : il semble s’attacher à ce qui n’est plus (le passé ) ou à ce qui n’est pas encore (l’avenir) au lieu de faire attention à ce qu’il a : le présent. C’est le propos du fragment 43 : … et ne pensons point au seul au seul qui nous appartient, et si vains que nous songeons à ceux qui ne sont rien, et échappons sans réflexion le seul quisubsiste. Eventuellement à rapprocher du fragment 29, sur les villes par où l’on passe.
• Autre incohérence, le prix attaché à la mort plutôt qu’à la vie, en dépit du bon sens : fragment 27 : Ils aiment mieux la guerre… Même idée dans le fragment 34 : intitulé Métiers, il traite de la douceur de la gloire, qui est si grande qu’on peut l’attacher à la mort même.
• Le fragment énigmatique 16 surles capuchons de moines peut être entendu de la sorte : il peut sous-entendre la vanité des préoccupations des moines : il fait en tous cas allusion à une véritable querelle qui divisa les Cordeliers, sur la forme de leur capuchon : les Frères spirituels le voulaient plus étroit, et les Frères de la communauté plus large. Les bulles de quatre papes ont tenté de mettre un terme à cette querelle !Nicole au sujet de cette querelle: « Dieu se plaisant ainsi à humilier l’orgueil des hommes, en permettant qu’ils portent aux plus grandes extrémités les plus grandes bagatelles, pour leur faire voir qu’ils ne sont eux-mêmes que vanité. »

2. Impuissance du jugement : pour bien juger, il faudrait une règle, un étalon, quelque chose qui serve de repère : c’est le fragment 19 qui expose cetteidée, avec le leitmotiv du trop ou trop peu ; ce problème est souvent associé à la métaphore du point fixe, empruntée à la géométrie et à la mécanique. Quel point fixe adopter en matière de morale ?
Cette idée se retrouve également en mathématiques : le centre de gravité est le point par rapport auquel tous les éléments d’un système sont en équilibre. Ou encore, le fragment prend ici l’exemplede la perspective : pour bien juger d’un tableau, il faut se placer au point de vue ou centre de perspective où convergent toutes les lignes de fuite, point qu’on peut assimiler au sommet d’un cône. C’est à ce point que se réalise l’ordre ; si l’œil s’applique en tout autre point, l’impression sera au contraire celle du chaos.
D’autres fragments soulèvent cette idée du trop ou trop peu : ainsidu 38, Quand on lit trop vite… , qui se relie ici aux deux infinis. Ou encore le fragment sur le vin, 35 : peut-être une référence aux épices données aux juges par les plaideurs ( ???).

3. La vanité est dans les institutions, les coutumes, les rapports sociaux. Cet aspect sera développé et complété dans la liasse suivante. Beaucoup de fragments traitent de ce thème et soulignent les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Pensées pascal
  • Pascal les pensées
  • pascal , pensee
  • Les pensées de pascal
  • Pascal les pensées
  • Les pensées de pascale
  • Pascal pensées
  • Pascal, pensées

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !