All is vanity de Charle Allan Gilbert

777 mots 4 pages
Charles Allan Gilbert, (né en 1873 et mort en 1929, était un illustrateur américain. Il fit ses études à New-York, mais aussi à Paris. A l’âge de 18 ans, il réalisa son œuvre la plus connue à ce jour : All is vanity. Ce dessin, créé en 1892, fut publié dans le magazine américain Life en 1902.
Dans celle-ci, l’artiste reprend une composition picturale particulière apparue au début du 7e siècle avec Hollance et répandue à l’époque baroque (16e-17e siècles). Cette composition est un rappel du memento mori (souviens-toi que tu vas mourir) dénonçant la futilité des plaisirs humains.
« Vanité des vanités, tout est vanité » Cette célèbre citation, qui est une référence au passage de l’Ecclésiaste dans lequel Salomon expose les vanités, fut associée au tableau par l’artiste lui-même.
De quelle manière Charles Allan Gilbert représente-t-il la vanité humaine ?
Le terme de « vanité » possède un double-sens. Dans un premier temps, il désigne l’orgueil de l’homme. Dans un second temps, il caractérise un type de réalisation allégorique représentant la mort.

Le mot « orgueil » signifie posséder une haute estime de soi, ressentir un sentiment exagéré de sa propre valeur. Cette définition apparaît clairement dans l’œuvre de Charles Allan Gilbert.
A première vue, cette illustration représente une jeune femme assise devant sa coiffeuse. Celle-ci contemple son reflet dans le miroir. Par son léger sourire en coin, elle semble satisfaite par la vision qu’il lui renvoie.
Avec son chignon soigné accompagné d’une fleur (symbole de la beauté féminine) et par la présence de nombreux flacons et parfums alignés devant le miroir, l’œuvre renvoie l’image d’une belle jeune femme coquette, soucieuse de son apparence et désireuse de se mettre en valeur. Ainsi, ce dessin montrerait la vanité dans le sens de l’orgueil humain.
Cependant, cette vision ne représente que le premier plan. En effet, en prenant du recul, le spectateur constate la présence d’un deuxième plan par un effet de

en relation

  • FICHE 1 All is Vanity
    308 mots | 2 pages
  • All is vanity
    432 mots | 2 pages
  • fantastique en peinture
    307 mots | 2 pages
  • Joker
    431 mots | 2 pages
  • document
    810 mots | 4 pages
  • Le brevet
    900 mots | 4 pages
  • Ouverture et clôture du film les liaisons dangereuses de frears
    2781 mots | 12 pages
  • Histoire de la literature francaise
    238722 mots | 955 pages
  • Culture
    42587 mots | 171 pages
  • Steve jobs
    248739 mots | 995 pages