Paul eluard

877 mots 4 pages
Paul Eluard (1895-1952)

Portrait of Paul Eluard by Salvador Dali, 1929
Biographie
Éluard, Paul (1895-1952), poète français, l'une des figures majeures du surréalisme. Paul Eugène Grindel, dit Paul Éluard, voit le jour à Saint-Denis le 14 décembre 1895, dans la banlieue parisienne. Paul doit interrompre ses études pour rétablir une santé gravement menacée par la tuberculose (1912), il est néanmoins mobilisé en 1914, au tout début de la Première Guerre mondiale. Il devient alors infirmier militaire. Les premiers poèmes d'Éluard ont été influencés par la littérature de Jules Romains, ils révèlent surtout les sentiments d'horreur et de pitié qu'ont pu inspirer à un poète désormais en recherche de pacifisme les spectacles quotidiens de la guerre (le Devoir et l'Inquiétude, 1917), ( Poèmes pour la paix, 1918).
En 1919, Il adhère au dadaïsme et est l'un des piliers du surréalisme en ouvrant la voie à une action artistique engagée. Il est connu également sous les noms de plume de Didier Desroches et de Brun [1]. Comme la plupart des autres écrivains surréalistes, Éluard montre un intérêt très vif pour les arts plastiques, la photographie et la peinture; ses recueils sont d'ailleurs souvent illustrés par des artistes appartenant à la "constellation surréaliste", auxquels il consacre, en retour, des poèmes (À Pablo Picasso, 1944) ou des essais. Son adhésion au groupe ne l'empêche cependant jamais d'affirmer son goût et son respect pour la poésie du passé - à laquelle il dédie plusieurs anthologies (Première Anthologie vivante de la poésie du passé, 1951), ni de défendre son esthétique propre, marquée par une grande clarté et une grande simplicité d'expression, mais aussi par un classicisme parfaitement assumé sur le plan formel.
Très vite, Éluard s'impose au sein du groupe comme le poète de l'amour et des émotions. Sa relation tourmentée avec Gala, une jeune Russe rencontrée en 1913 dans un sanatorium suisse et qu'il épouse en 1916, lui inspire le recueil Capitale

en relation

  • Paul eluard
    972 mots | 4 pages
  • Paul eluard
    912 mots | 4 pages
  • Paul éluard
    636 mots | 3 pages
  • Paul eluard
    401 mots | 2 pages
  • Paul eluard
    477 mots | 2 pages
  • Paul eluard
    2904 mots | 12 pages
  • Paul eluard
    386 mots | 2 pages
  • Paul eluard
    956 mots | 4 pages
  • Paul Eluard
    2210 mots | 9 pages
  • paul eluard
    276 mots | 2 pages