Pericles

Pages: 6 (1412 mots) Publié le: 4 janvier 2015
la Grèce antique : xxx

Périclès (Περικλής), homme d'État athénien, naquit à Athènes vers 495 et y mourut en 429 avant notre ère. Il était le fils de Xanthippe, le vainqueur de Mycale, et d'une nièce de Clisthène. Par sa noblesse, Périclès était promis à un grand destin dans une Athènes que n'avait pas encore touchée la médiocrité démagogique. La famille des Alcméonides, à laquelle ilappartenait par sa mère, avait eu l'habitude de s'opposer aux autres nobles de la cité. Aussi, quand il entra dans la vie politique, fit-il comme son grand-oncle Clisthène : il attacha le peuple à son hétairie. De 461, où il prit la tête du partie démocratique, jusqu'en septembre 429, où il mourut, il fut le guide d'Athènes, dont il modela la constitution.

ASCENSION.

Après la victoire de l'Eurymédon(468), qui avait écarté de l'Égée le danger perse, l'union des grandes familles aristocratiques dominait la cité. Leur influence, néanmoins, ne résista guère à l'humiliation que Sparte infligea à la cité quand, en 462, elle renvoya ignominieusement les contingents d'hoplites qu'Athènes avait envoyés à son secours dans la guerre de l'Isthme.

L'heure sonnait pour le parti populaire. Ephialtèss'en était affirmé le chef en menant la lutte contre les membres du conseil de l'aréopage (grands personnages, anciens archontes), dont il n'avait cessé de dénoncer les abus et la corruption. En 462 même, profitant du départ pour Sparte de nombreux hoplites partisans de l'aristocratie, il avait fait voter une loi qui ôtait à l'aréopage tous les «pouvoirs surajoutés» qu'il avait accaparés depuis laseconde guerre médique en particulier en s'arrogeant le droit d'interpréter les lois et d'en garantir l'application. Il ne lui laissa guère que l'administration sacrée, qu'il détenait depuis très longtemps: la justice des crimes de sang qui souillaient la cité, la surveillance des temples. Le conseil des Cinq Cents (boulê), l'assemblée du peuple (ecclésia), le tribunal populaire (héliée)héritèrent de sa puissance. Le peuple devint ainsi le maître des affaires publiques, la sagesse de ses décisions étant garantie par la terrible procédure en illégalité (graphê paranomôn) qui promettait la mort à qui proposerait un décret qui ne fût pas conforme à la législation existante.
Ephialtès, ostracisé en 461, mourut assassiné quelque temps plus tard. Ce fut à Périclès de terminer et de prolongerson oeuvre pendant les trente ans où il put agir (surtout après l'ostracisme en 443 du chef des oligarques, Thucydide, fils de Mélésias; il fut alors réélu stratège quinze ans de suite). Les magistratures, même l'archontat, réservé jusqu'en 457 aux seuls plus riches citoyens, s'ouvrirent à tous par la suppression des conditions de cens et l'extension de la procédure du tirage au sort, plusdémocratique que l'élection. Par l'institution de l'indemnité de fonction (misthos), Périclès permit à nombre de citoyens de se dégager, pour remplir les charges publiques (siéger à la boulê ou au tribunal), de l'aliénation du travail (qui, aux yeux des Grecs, n'est guère compatible avec la vraie liberté). Il n'alla pourtant pas jusqu'à verser un misthos à qui venait à l'ecclésia (elle ne se réunissaitqu'une fois par semaine en moyenne et y participer pouvait passer pour être du devoir citoyen de tous), évitant de transformer les Athéniens en une foule d'assistés qu'aurait nourris leur seul titre de citoyen : le risque en était d'autant plus grand qu'il correspondait aux désirs de la foule, qui vota en 451 - 450 une loi pour reconnaître le droit de cité, et les privilèges y afférant, aux seulshabitants dont les deux parents étaient Athéniens (il suffisait jusqu'alors d'être né de père citoyen). Il préféra leur proposer d'accomplir de grandes choses et fit en sorte qu'ils en profitent.

LES GRANDS TRAVAUX .

Il lança ainsi un programme de grands travaux qui permirent de répartir sur la grande masse des travailleurs une partie de la richesse de l'État. On acheva ainsi (451-448) les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • pericles
  • Périclès
  • Pericles
  • Périclès
  • Périclès
  • PERICLES
  • Pericles
  • Périclès

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !