Philo

532 mots 3 pages
Guerre froide

Au lendemain de la deuxième guerre mondiale l’Europe était en ruine et sans le sou. Deux superpuissances cependant émergèrent de cette guerre; les États-Unis, disposant du monopole nucléaire et financier ainsi que l’URSS possédant une grande force militaire et un prestige politique. Cependant on vit naître une rivalité entre ces deux puissances que l’on appela la Guerre Froide.

La Guerre Froide est la période d'affrontements stratégiques et politiques entre les États-Unis et ses alliés d’un bord et l’URSS et les pays communistes de l'autre. Cette période durera de 1947 à 1991. On désigne par « Froide » le fait que cette guerre n’était qu’idéologique (course aux armements, compétition technologique dans le domaine de l’espace, menaces nucléaires, etc.).

La Guerre Froide commença avec l’URSS qui utilisait sa puissance militaire pour mettre en place des gouvernements communistes en Europe de l’est et pourtant il avait une entente avec les États-Unis (conférence de Yalta) qui donnait droit aux élections libres.

Selon l’URSS, la seule façon de rendre plus fort le communiste dans un monde capitaliste était d’imposer un gouvernement communiste dans les pays environnants. Les États-Unis quant à eux s’allient avec l’Europe grâce au plan Marshall aidant à la reconstruction de l’Europe et favorisant les rapports Europe/États-Unis.

Cela créa l’Est et l’Ouest qui seront en conflits jusqu’en 1991…

Le mur de Berlin (en allemand Berliner Mauer)[1], « mur de la honte » pour les Allemands de l'ouest et « mur de protection antifasciste » d'après la propagande est-allemande, est érigé en plein Berlin à partir de la nuit du 12 au 13 août 1961 par la République démocratique allemande (RDA)[2], qui tente ainsi de mettre fin à l'exode croissant de ses habitants vers la République fédérale d'Allemagne (RFA)[2],[3]. Le mur sépare physiquement la ville en Berlin-Est et Berlin-Ouest pendant plus de vingt-huit ans, et constitue le symbole le plus marquant d'une

en relation

  • Philo
    258 mots | 2 pages
  • Philo
    1075 mots | 5 pages
  • Philo
    689 mots | 3 pages
  • Philo
    286 mots | 2 pages
  • Philo
    1630 mots | 7 pages
  • Philo
    914 mots | 4 pages
  • Philo
    935 mots | 4 pages
  • Philo
    495 mots | 2 pages
  • Philo
    910 mots | 4 pages
  • Philo
    3554 mots | 15 pages