Philosophie faut il se liberer de son passé ?

558 mots 3 pages
definition:

•peut : Est-il possible, est-il légitime.

•libérer : S'affranchir, (se) débarrasser d'une obligation, dégager, ôter ce qui gêne, une entrave.
•passé : Dimension du temps écoulé dans son irréductible irréversibilité. D'ordre biologique, pulsionnel, social, historique ou psychologique, le passé pèse sur l'homme dans le sens du déterminisme, mais, il structure aussi activement la personnalité sans laquelle la liberté serait impossible ou illusoire. La liberté qui peut d'ailleurs s'exercer à l'égard du passé lui-même, dans la mesure où le sens accordé au passé reste du choix de l'individu (cf. Sartre). Par sa nature même, la connaissance du passé humain reste, selon les cas, occultée, aléatoire, partielle, subjective, soumise au moment social; elle laisse ainsi souvent une marge d'indétermination propice aux illusions et à l'action de l'imaginaire.

Le passé pèse sur nous mais il n'est pas une fatalité. L'homme est conscience et liberté. En comprenant son passé et ses erreurs, l'homme peut s'en libérer. TOUTEFOIS, le passé détermine le présent. Le passé finit toujours par ressurgir. Il est donc illusoire de vouloir se libérer du passé, il faut apprendre à vivre avec lui.

Quels sens peut-on retenir pour chaque mot compte tenu de l'ensemble du libellé ? "Dans quelle mesure": Processus se réalisant relativement, dans une certaine mesure (jusqu'à quel point, dans quelle mesure...). "Peut-on": possibilité problématisée en fait (est-il possible de?) ou en droit (est-il permis?). "Se libérer": processus de libération, d'émancipation, d'affranchissement. "Du passé": ce qui a été vécu antérieurement. Deux types de passé: celui de l'individu (expérience personnelle) et celui du collectif (histoire).

•1. Le passé comme contrainte et aliénation.
•2. Comment se libérer du passé ?

•3. Est-il bien raisonnable de se libérer du passé ?

Pour Marx, processus par lequel les hommes, asservis à un travail qui leur est imposé de

en relation

  • Corrigé
    22803 mots | 92 pages
  • La philosophie ou la promesse d'éternité
    2440 mots | 10 pages
  • "Apprendre a vivre" luc ferry
    2477 mots | 10 pages
  • Nature et difficultés du discours philosophique
    2474 mots | 10 pages
  • La peur
    4800 mots | 20 pages
  • le desir
    1131 mots | 5 pages
  • Lettre à ménécée
    1986 mots | 8 pages
  • Faut il se libérer du désir ou libérer les désirs ?
    1865 mots | 8 pages
  • Pourquoi fait-on de la philosophie
    1829 mots | 8 pages
  • La lettre à ménécée
    2278 mots | 10 pages