points pour revision

7583 mots 31 pages
Département d’Architecture

Architecture expressionniste
L'architecture expressionniste fut un mouvement architectural qui se développa en Europe du nord pendant les premières décennies du XXe siècle en parallèle avec l'Expressionnisme dans les arts appliqués et vivants. Elle est définie comme une démarche et affaire d’individualités plutôt qu’une école esthétique.

Le terme d'« architecture expressionniste » décrivait à l'origine les productions avant-gardistes en Allemagne, aux Pays-Bas, en Autriche, en Tchécoslovaquie et au Danemark entre 1910 et environ 1924. Une reconsidération historique importante a étendu ce terme jusqu'à 1905 et même plus largement pour englober le reste de l'Europe. Aujourd'hui le sens s'est encore élargi pour se référer à l'architecture de n'importe quelle époque ou endroit qui fait preuve de quelques qualités appartenant à ce mouvement, comme la distorsion, la fragmentation ou la manifestation d'une émotion violente.
La tour Einstein d'Erich
Mendelsohn

Ce style fut caractérisé par l'adoption :
• de nouveaux matériaux,
• d'innovation formelle inspirée parfois par la nature, parfois par les possibilités des nouvelles techniques offertes par les nouveaux matériaux (de briques, d'acier et de verres spéciaux).
Les conditions économiques et politiques ont sévèrement limité le nombre de commandes dans le bâtiment entre 1914 et le milieu des années 20. Le principal monument expressionniste encore existant est la tour Einstein d'Erich Mendelsohn à Potsdam. Les plus importantes expressions de ce mouvement ont demeuré des œuvres de papier. La scénographie pour le théâtre ou les films procura un autre débouché à l'imagination expressionniste. En 1933, après la prise du pouvoir par les Nazis en Allemagne, l'art expressionniste fut interdit car jugé dégénéré. Jusqu'aux années 70 et plus tard, les chercheurs et historiens ont montré l'influence de l'expressionnisme sur le style international qui lui

en relation

  • La révision de la constitution
    2005 mots | 9 pages
  • Management de la qualité du projet
    2282 mots | 10 pages
  • Le pouvoir constituant dérivé
    1474 mots | 6 pages
  • Faut-il admettre la révision du contrat pour imprévision ?
    2722 mots | 11 pages
  • Dossier Cons 2nd Semestre
    977 mots | 4 pages
  • Le prince de machiavel chapitre 17
    6605 mots | 27 pages
  • droit constitutionnel 1er année
    5368 mots | 22 pages
  • defr
    660 mots | 3 pages
  • Méthode de rédaction fiches de bac
    654 mots | 3 pages
  • La révision du contrat pour imprévision
    2449 mots | 10 pages