Politique en france au xix siecle

Pages: 12 (2836 mots) Publié le: 27 janvier 2011
La seconde République (1848-1852)

La fin du règne de Louis-Philippe est précipitée par une crise économique qui apparaît en 1847, les mauvaises récoltes, la baisse des ventes industrielles entraînent une montée rapide du chômage et du mécontentement. L’opposition libérale exige des réformes, les paysans et les ouvriers réclament du travail. Le gouvernement, inquieté par cette agitation,interdit en février 1848 un banquet de protestation prévu à Paris. Une nouvelle fois, la foule parisienne se révolte, organise des barricades dans la capitale; le 23 février, le roi renvoie Guizot, son premier ministre, tandis que la garde royale tire sur les manifestants, faisant une cinquantaine de morts. Le roi abdique le lendemain et aussitôt, la République est proclamée. Le gouvernement provisoireest dirigé par Lamartine, un républicain modéré, mais il comprend aussi des membres plus radicaux, tels que le socialiste Louis Blanc, ainsi qu’un simple ouvrier, nommé Albert. Le gouvernement adopte le drapeau tricolore, abandonné depuis la Restauration.

D’autres mesures suivent très vite : le suffrage universel, qui exclut néanmoins la moitié de la population, les femmes; le droit au travail,qui astreint le gouvernement à fournir du travail à tous. Cette mesure, très coûteuse pour l’Etat, conduit à la création des ateliers nationaux, permettant ainsi aux chômeurs de retrouver un revenu. La journée de travail est fixée à dix heures maximum; la peine de mort pour délit politique est abolie; la liberté totale de la presse est assurée; enfin, l’esclavage dans les colonies est aboli.Cette République sociale est généreuse, idéaliste, elle est le fruit d’idées et de combats d’hommes dont l’expérience politique et de gestion des affaires est cependant limitée. Pour cette raison, l’enthousiasme du début ne peut résister à une montée persistante de l’agitation. En fait, les républicains sociaux se retrouvent minoritaires à l’Assembée dès les premières élections. Les ateliers nationauxsont supprimés en juin, quelques mois après leur création, provoquant des manifestations d’ouvriers qui sont durement réprimées par l’armée. La bourgeoisie conservatrice, inquiète de voir l’anarchie s’installer dans le pays, s’associe avec les monarchistes pour adopter en novembre une nouvelle Constitution qui met le pouvoir entre les mains d’un président, éligible pour quatre ans seulement.Proposé par Thiers (qui avait déjà soutenu en 1830 Louis-Philippe), le nouveau président sera largement élu par le peuple français, dès décembre 1848, il s’appelle Louis-Napoléon Bonaparte, il est le neveu du grand empereur.

Encore une fois, ce mouvement populaire qui fait tomber dictatures et régimes autoritaires va être progressivement étouffé par le nouvel arrivant. L’Assemblée, qui renforce dès1849 sa majorité de députés conservateurs et monarchistes, vote en 1850 des lois allant clairement à l’encontre de l’esprit révolutionnaire de 1848 : l’enseignement est pratiquement confié à l’Eglise et une nouvelle loi électorale supprime de facto le vote ouvrier en imposant une résidence continue d’au moins trois ans, ce que la plupart des ouvriers, forcés à l’errance dans leur quête detravail, ne peuvent pas établir. Le corps électoral passe ainsi de près de dix millions en 1848 à un peu moins de 7 millions. Par ailleurs, devant une Assembée réticente, le président cherche à prolonger de dix ans son mandat, qui doit s’achever en 1852, ainsi qu’il est prévu par la Constitution. Le 2 décembre 1851, jour anniversaire du sacre de Napoléon 1er et de la victoire d’Austerlitz, Louis-NapoléonBonaparte réalise son propre coup d’Etat, un peu plus d’un demi-siècle après le 18 Brumaire de son oncle illustre. Il dissout l’Assemblée nationale, restaure le suffrage universel, rédige une nouvelle Constitution et organise un plébiscite pour ratifier sa prise de pouvoir. L’armée réprime durement les insurgés et arrête les opposants dont une dizaine de milliers sont déportés en Algérie et en...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La France au XIX siècle
  • Histoire de la France au XIX siècle
  • L'immigration au xix ème siècle en france
  • Engagement politique des écrivains du xix°siècle
  • La religion en france au xix ème siècle
  • Armée et politique en amérique latine de 1930 au xix siécle
  • Chronologie "les régimes politiques au xix ème siècle"
  • La france, un pays industriel faiblement industrialisé au xix° siècle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !