Pour qu’un livre soit bon, son personnage principal doit-il lui aussi être bon, c’est-à-dire doit-il être une personne de grande moralité, une personne exemplaire ?

Pages: 5 (1096 mots) Publié le: 10 mai 2014

Pour qu’un livre soit bon, son personnage principal doit-il lui aussi être bon, c’est-à-dire doit-il être une personne de grande moralité, une personne exemplaire ?

Dans un roman, les personnages jouent un rôle essentiel : ils accomplissent ou subissent les actions qui alimentent l’intrigue. De plus la modélisation excellente de héros est une garantie primordiale dans le succès d’un livre.Et cependant, pour qu’un livre soit bon, son personnage principal doit-il lui aussi être bon ? Qu’est-ce que l’importance de personnage ? Quelles sont les influences de personnage positif ou négatif sur le retentissement d’un ouvrage ? La figure est-il le seul facteur d’apprécier un œuvre ?


Le jugement de lecteurs concernant des personnages est un élément crucial pour estimer la valeur d’unlivre. Les héros et héroïnes incarnent les manières d’être et les valeurs d’un milieu, d’une société, d’une époque. Ils affectent la sensibilité du lecteur qui projette en eux ses désirs, ses rêves, ses angoisses. Alors que les personnages sont de créatures fictives, des « êtres de papier », le romancier fait croire à leur existence réelle en les caractérisant et en les faisant vivre par diversprocédés. Le personnage permet donc au lecteur de fuir dans l’imaginaire car il a besoin de s’évader du réel, dans des univers improbables. Le personnage nous permet de nous enrichir, il y a un véritable retour sur soi, qui nous permet de tirer profit de l’expérience. Les figures sont la plus directe voie aboutissant à l’intention d’auteur.

En effet le personnage va devenir une sorte de modèle, unhéros exceptionnel. Elite d’une société, il se donne en exemple et nous transmet des valeurs. Souvent issu d’une société enjolivée par l’écrivain comme Arthur et les chevaliers de la table ronde (Lancelot et ses compagnons) où nous sommes en immersion dans le monde médiéval et entouré de chevaliers qui ont pour mot d’ordre force, honneur et loyauté. Ils sont l’élite de leur temps, ils n’ont peurde rien et sont prêts à tout pour défendre leurs valeurs. Des héros que certains auteurs n’hésitent pas à rendre comme des surhommes, ils incarnent la perfection et renvoie une image valorisante. Les valeurs qu’ils transmettent sont universelles et traversent les époques, ce sont des notions qui n’ont pas d’âge, comme des valeurs traditionnelles. Cet homme qui inspire le respect et à la grandeurd’esprit admirable va être la cible de son surveillant nommé. Les personnages positifs possédants de grande moralité reçoivent plus d’admiration et de popularité qui favorise le succès d’une œuvre. Par exemple, Julien Sorel du le Rouge et le Noire de Stendhal, Esméralda de Notre-Dame de Paris, et bien les chevaliers, comme Lancelot ou Galaad dans les Romans de la Table Ronde qui est cité dans letexte précédent. Ces personnages ci-dessus tous présentent les bons des humaines qui permettent au lecteur de réveiller de l’espérance au fond du cœur et de rappeler la recherche de moralité et de la valeur d’existence. D’un livre de bon personnage principal, les lecteurs ont l’accès à ce qui ont les qualités remarquables qu’en ils rêvent de transformer. De cette sorte, ces œuvres sont souventconsidérés comme impressionnants ou même bons.

En dehors des personnages exemplaires, il existe aussi des héros malhonnêtes qui sont présentés d’une façon si ingénieuse que nous avons mal à lâcher ces livres avant d’avoir terminé leur lecture complète. Si un personnage parfait console, ce qui imparfait éveille des résonances profondes chez le lecteur. On veut produire une œuvre pouvant toucher leslecteurs, il est mieux d’éviter le créer un bon personnage, parce que le rôle négatif laisse toujours une impression plus profonde. Ce type de livres démasque directement la malfaisance dissimulée au fond du cœur et l’instabilité contraire à la paix apparente. Ainsi ils élèvent des réflexions à propos de la situation présente, voire accélèrent le développement social. La Comédie humaine de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ce qui est beau doit-il être moralement bon?
  • Doit-on nécessairement être athée pour être un bon scientifique ?
  • • Le personnage principal d’un roman doit-il être un héros?
  • Le personnage principale doit il toujours être un héros?
  • Puis-je dire que je suis la personne que je crois être ?
  • Un personnage de roman doit-il être un être réel ?
  • Le personnage de roman doit il etre un modele?
  • Pensez vous vous aussi qu'un personnage de roman doit être le reflet de son temps, de son époque ou que les critères qui le...

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !