Pourquoi l’odyssée peut être considérée comme le récit d’un voyage initiatique ?

Pages: 8 (1763 mots) Publié le: 26 décembre 2010
Pourquoi l’odyssée peut être considérée comme le récit d’un voyage initiatique
Le voyage de retour d’Ulysse vers Ithaque a duré dix années. Dix années qu’il a passées à errer au gré des vents. Cependant ce voyage ne fut pas vain. Chacune des îles qu’il a visitées lui a apporté une connaissance nouvelle. Il a rencontré différentes civilisations, découvert leurs traditions, il a douté et remis encause ses propres pratiques. Tout au long de l’Odyssée, il a donc appris beaucoup sur le monde, il a aussi évolué et donc appris sur lui-même, c’est pourquoi l’Odyssée est souvent considérée comme un voyage initiatique. Voyage qui lui a apporté un certain nombre de connaissance, qui lui a permis de découvrir le monde, de se confronter à l’Autre, mais également de se confronter à sa proprepersonnalité.
Pour le démontrer nous verrons dans un premier temps s’est développée la connaissance d’Ulysse sur le monde et les autres, et dans un second temps nous verrons sa propre évolution, ce qu’il a apprit sur lui-même.

Les différentes rencontres d’Ulysse n’ont pas toutes été aisées. Il s’est parfois trouvé face aux formes d’inhumanité les plus intenses. Mais il lui est parfois arrivé d’êtreaccueilli dans un monde parfait.
Ulysse se retrouve souvent face à des monstres dépourvus de toute bienveillance. Le comble de l’inhumanité, il y fait face su l’île des cyclopes, où il rencontre Polyphème. Ces monstres vivent sur une île, dépourvus de toute culture. Ils sont étrangers à tous les fondements d’une société civilisée. Ces créatures n’ont bien entendu pas du tout le sens del’hospitalité, si cher aux grecs, l’absence de piété sur cette île est aussi importante à signaler (valeur également importante chez les grecs). De plus les cyclopes sont anthropophages (Polyphème avale deux compagnons d’Ulysse), ce qui est le comble de l’inhumanité. Les Lestrygons font partie de ces contre-modèles de la civilisation. Ils sont tout le contraire de ce qu’Ulysse nomme « les mangeurs depains ». Ils n’ont en effet, comme les cyclopes, pas du tout le physique humain, et s’approchent bien plus de la nature monstrueuse. Leur île n’est pas non plus cultivée, Ulysse n’aperçoit que de la fumée qui s’échappe du sol et eux aussi sont anthropophages. Ulysse à également une brève entrevue avec les sirènes, tentatrices aux chants merveilleux, mais tout autant cannibales que les autres monstres. Aufil de ces rencontres, Ulysse apprend à connaitre les limites du monde et de l’humanité.
Avant d’arriver chez les Phéaciens, Ulysse fera la rencontre des Lotophages. Ce peuple semblait civilisé, et se fit très hospitalier pour Ulysse et ses compagnons. Ils étaient cependant pourvoyeurs d’oubli, grâce à un fruit qu’ils faisaient déguster en gage de bienvenue. Ce fruit empêchait les compagnons desonger à leur quête, ils préféraient rester sur l’île des Lotophages. Encore une fois, Ulysse tira des leçons de cette escale; il lui faudrait se méfier des apparences. Cependant, le voyage d’Ulysse sera ponctué par une autre étape importante : son escale sur l’île de Schérie, terre des Phéaciens. Ce peuple est l’antithèse des monstres. C’est pour Ulysse le modèle de la société parfaite. Ils sonteux, « mangeurs de pains », et possèdent des terres cultivées. Leur sens de l’hospitalité est très développé, ils n’hésitent pas à donner une grande fête en l’honneur d’un « étranger », cette qualité est alors déterminante dans la recherche de l’humanité. Les Phéaciens sont aussi un modèle politique pour Ulysse; en effet, l’assemblée, l’agora est un système démocratique qui fonctionne parfaitementchez eux. Ces hommes sont en plus profondément pieux, ils ont un grand respect pour les dieux et les différents rituels qui sont dédiés à ces « Immortels » leur tiennent très à cœur. Le roi Alcinoos et la reine Arété deviennent le modèle du couple parfait, harmonieux et heureux dans cette société aristocratique. La pureté et l’hospitalité de leur fille Nausicaa, qui aurai pu convenir à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'odyssée d'homère: en quoi le voyage d'ulysse peut-il être considéré comme un parcours initiatique?
  • Pourquoi fin de partie peut elle etre considérée comme un jeu ?
  • Pourquoi la crise de Cuba peut-elle être considérée comme le paroxysme de la Guerre froide?
  • Pourquoi la pièce de beckett peut-être considérée comme un jeu?
  • "Dans quelle mesure la poésie peut etre considérée comme une invitation au voyage?".
  • La jurisprudence peut-elle être considérée comme une source du droit ?
  • la vie peut-elle être considérée comme le purgatoire ?
  • L'existence peut-elle être considérée comme une oeuvre d'art?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !