Productivité globale des facteurs, croissance potentielle et crise

4722 mots 19 pages
2 octobre 2012 – N°.654

Tout est clair quand on regarde la productivité globale des facteurs

Nous regardons l'évolution de la productivité globale des facteurs aux EtatsUnis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Espagne, en Italie, en Suède, au Japon.

On doit être extrêmement inquiets quand on observe un recul ou une stagnation de la productivité globale des facteurs, c'est-à-dire de l'ensemble capital + travail. Ceci s'observe au Japon, en France, en Espagne, en Italie. Ce recul ou cette stagnation montrent que le pays ne profite d'aucun progrès technique, soit qu'il n'innove pas, soit que ses entreprises n'utilisent pas les innovations pour développer de nouveaux produits ou moderniser les processus de production, soit que le niveau de qualification de la population active recule. Ceci révèle soit le faible dynamisme des entreprises, soit leurs difficultés financières qui les empêchent d'investir, soit un problème d'éducation.

Les pays concernés (Japon, France, Espagne, Italie) sont alors menacés d'un recul de leur niveau de gamme (de la qualité, de la différenciation, de la sophistication de leurs produits), donc d'un recul des salaires réels, d'une croissance potentielle extrêmement faible, de pertes de parts de marché, du
RECHERCHE ECONOMIQUE Rédacteur : Patrick ARTUS

recul du poids de l'industrie.

Quelle évolution de la productivité globale des facteurs ?

La productivité globale des facteurs est la productivité jointe de l'ensemble capital + travail. Elle représente donc le progrès technique, la capacité à avoir de la croissance pour des quantités de capital et de travail données : innovation, amélioration des processus de production, de la qualification de la population active. Nous regardons l'évolution depuis 1995 de la productivité globale des facteurs aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, en Espagne, en Italie, en Suède, au Japon (graphique 1).
Graphique 1 Productivité globale des facteurs (100 en 1995:1)

en relation

  • La croissance potentielle française sera-t-elle durablement affectée par la « grande récession » de 2009 ?
    2022 mots | 9 pages
  • fluctuations economiques
    1722 mots | 7 pages
  • La croissance
    3316 mots | 14 pages
  • Fluctuations économiques
    9594 mots | 39 pages
  • Mondialisation
    2517 mots | 11 pages
  • Croissance cours Terminale SES
    5377 mots | 22 pages
  • Croissance
    2929 mots | 12 pages
  • Socialisme
    3137 mots | 13 pages
  • Thème 1 chapitre 2
    4787 mots | 20 pages
  • Instabilite De La Croissance Prof Mq
    8163 mots | 33 pages