Projet be gmp2 machine à souder

1383 mots 6 pages
GMP2 – Projet BE
Prototype – machine unitaire, Composants standard, Machines spéciales.

MACHINE À SOUDER PAR FRICTION (SPIN WELDING MACHINE)

0 - PLAN DU DOCUMENT :
01 – Introduction : Contexte de l’étude 02 – Principe de fonctionnement 03 - Cahier des charges 04 - Spécifications particulières 05 - Travail demandé 06 – Documents & fournisseurs 07 – Inventaires des pb à résoudre page 1 page 2 page 3 page 4 page 5 page 6 page 7

1 – CONTEXTE DE L’ETUDE
On s’intéresse dans ce projet au domaine des machines spéciales destinées à l’industrie. Ce contexte est caractérisé par un coût d’étude et de mise au point nettement dominant par rapport au coût de fabrication à cause des séries très réduites (une machine ou une très petite série). Ces machines sont destinées à évoluer dans des ateliers de production où elles s’insèrent dans des chaînes de production. La machine que nous étudions permet la fabrication de pièces de révolution en deux parties soudées par friction. Parmi les différentes techniques d'assemblage de pièces en résine de type thermoplastique, le soudage par rotation permet de réaliser des liaisons permanentes, robustes et étanches. Cette technique intéresse exclusivement des pièces dont la surface commune d'assemblage présente une symétrie de révolution. Il est prévu d'étudier une machine permettant l'assemblage en série de pièces selon cette technique à une cadence pouvant atteindre 6 à 10 pièces par minute.

1

2 – PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT
2-1 Soudure par friction : Cette technique consiste à mettre en rotation à vitesse élevée l'une des pièces à assembler, puis ensuite à presser les deux pièces l'une contre l'autre. L'énergie dissipée par frottement provoque la fusion superficielle au voisinage de l'interface, des deux surfaces en contact. Le mouvement de rotation est alors arrêté tout en maintenant la pression de contact pendant la solidification du matériau. Les paramètres de soudure doivent permettre une fusion rapide des surfaces

en relation