Puis-je échapper aux exigences de ma conscience ?

Pages: 8 (1858 mots) Publié le: 18 février 2013
Terminal S

Dissertation de Philosophie :

"Puis-je échapper aux exigences de ma conscience ?"

Depuis de nombreuses générations, la question de la conscience et de l'inconscience sont des sujets très attractifs dans le monde de la philosophie. De nombreux philosophes se sont demandés ce qu'était la conscience et beaucoup d'entre eux en ont conclus que cette dernière est la connaissanceplus ou moins claire qu'un sujet possède de ses états, de ses pensées et de lui même. Pour la plupart de ces philosophes, la conscience est ce qui distingue l'Homme de l'animal. La conscience peut être considérée comme une tâche : moins un homme à conscience de soi même, son Moi , moins cet Homme se sent libre. On peut dire que l'Homme se sent libre dès lors qu'il a conscience de son Moi. Ici, lapossibilité de pouvoir échapper aux exigences de notre conscience est basée sur le "est-ce possible ?" qui est la question envers soi même de savoir si l'on peut faire quelque chose, entre autre "échapper aux exigences de ma conscience". Le terme "échapper" montre en quelque sorte la fuite du réel, qui est ici représenté par le terme "exigences" et définit les valeurs humaines, pour se fondre dansl'illusion . Quand nous voulons échapper à quelque chose, nous avons inconsciemment peur de la réalité, nous désirons fuir le réel et donc briser les codes. Les exigences sont ce qui est commandé par une chose pour que le sujet concerné soit considéré. Dans ce sujet, les exigences de la conscience sont propres au fonctionnement de la conscience humaine, on peut dire que c'est une exigence morale.Quand on est conscient, on sait que l'on existe : voici la base de la connaissance philosophique sur la conscience. Ici, l'exigence de la conscience, c'est à dire de savoir qu'on existe, est de penser, ce qui est propre à l'Homme. Descartes nous montre, d'après sa citation "Cogito ergo sum" qui signifie "Je pense donc je suis", qu'à partir du moment où je pense, j'existe. Il explique également que« La conscience est l'essence de la pensée », et réciproquement. D'après lui, si on échappe à cette exigence qui est de penser, on est inconscient. Donc selon Descartes, si on est inconscient, nous ne sommes plus Homme. Moins l'Homme pense et n'a pas conscience de son Moi, moins cet homme se sent libre. C'est pourquoi nous pouvons nous demander si nous pouvons échapper aux exigences de notreconscience ? Autrement dit, avons-nous l'obligation d'être humain pour être vraiment humain ? Avons-nous l'obligation de respecter le devoir de suivre cette exigence de notre conscience pour être humain ? Ne nous sommes pas plus Humain en ne se soumettant pas à ce devoir ? Nous allons donc tout d'abord approcher ces problèmes en analysant les idées des opposants, comme Descartes, à cetteéchappatoire, puis étudier les idées partisanes du "Oui ", et finir sur une partie de dialectique qui nuance ces deux parties.

Tout d'abord, d'après la citation de Descartes "Cogito ergo sum" qui signifie "Je pense donc je suis", on peut sous-entendre que dès lors qu'un Homme pense, il existe. L'homme pense donc il existe, l'homme pense donc il est Humain. Il est évident que pour lui, penser est uneexigence de la conscience car le fait de penser nous renvoi à être conscient de soi même et donc se différencié des animaux. D'après lui l'Homme se distingue de l'animal par la conscience et ses exigences dont les pensées sont pour Descartes en très grande partie primordiales. Il explique que "La conscience est l'essence de la pensée" et inversement c'est à dire réciproquement. C'est pourquoi Descartespense que si un homme s'échappe de ses pensées il est inconscient, il ne se sent plus libre et il n'est plus humain. Il insiste sur le fait que la pensée est propre à la conscience , ce qui est propre a l'homme. Donc non, pour Descartes on ne peut pas échapper aux exigences de notre conscience car nous sommes tous Hommes; que ce soit de la meilleure des pensée à la pire . Pour Descartes être...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Suis-je responsable de ce qui échappe à ma conscience ? puis-je échapper aux exigences de ma conscience ?
  • Quelle conscience puis-je avoir d’autrui?
  • “ Est-il absurde de vouloir echapper a sa conscience ? “
  • Puis je au nom de ma conscience morale refuser de me soumettre aux lois .
  • Puis je au nom de ma conscience refuser de me soumettre aux lois
  • Puis-je être tenu pour responsable d’un acte que ma conscience a refoulé ?
  • Ingénierie des exigences
  • place des exigences

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !